Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 22, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

One Comment

End #1 **

29 juin 2012 |

picto-critique-V3-2end_couvPar Barbara Canepa et Anna Merli. Soleil/Noctambule, 14,30 €, juin 2012.

Elisabeth est morte, à l’âge de 13 ans et demi. Mais elle n’est pas tout à fait partie. Cette jeune fille éthérée, qui possède le terrible don d’ôter la vie de ce qu’elle touche du doigt, erre tel un spectre dans un jardin fantomatique en essayant de trouver une solution pour communiquer avec les vivants. Notamment ses camarades de son austère internat, et surtout sa soeur, Dorothea, qui semble, elle aussi, dotée d’étranges pouvoirs…

end_image1Ce premier tome est d’une beauté glaçante et d’une poésie funèbre. Les allers-retours entre un monde fantastique, peuplé d’animaux curieux et nimbé d’une grande mélancolie, et celui, plus réel mais tout aussi triste, du pensionnat de jeunes filles fonctionnent bien, donnant un vrai souffle de vie à une histoire pourtant un brin morbide. Le trait précis, sensible et proche du dessin animé des deux auteures, associé aux couleurs et transparences toujours justes, est du plus bel effet. Alors, qu’est-ce qui fait qu’on ne se passionne pas plus que ça pour ce conte noir ? Sans doute un texte bavard (et écrit tout petit), des mystères trop nombreux et des personnages larmoyants (qui se ressemblent beaucoup) auxquels on peine parfois à s’identifier. Et aussi, peut-être, une trop grande maîtrise technique qui engendre une vraie froideur, difficile à digérer pour un récit essentiellement émotionnel. À trop vouloir être parfaites dans leur dessin, les auteurs en oublient parfois d’y injecter de l’âme, des éléments différenciants, uniques… imparfaits. Et ajoutent une distance glaciale à une thématique déjà pas vraiment chaleureuse. Risqué, et pas toujours payant.

Achetez End T1 Fnac.com
Achetez End T1 sur Amazon.fr
Achetez End T1 sur BDFugue.com

end_image2

Commentaires

Publiez un commentaire