Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | December 15, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

« Eyeballing ! », une exposition sur la BD finlandaise à Helsinki

13 avril 2012 |

Une « renaissance ». Voilà ce que semble vivre la bande dessinée finlandaise. Au point que le très coté musée d’art contemporain Kiasma, à Helsinki, lui consacre une belle exposition, jusqu’au 9 septembre 2012.

kiasma_1« Eyeballing ! The new forms of comics » regroupe les travaux réalisés pour l’occasion par quatorze artistes. Certains sont publiés en France, d’autres parfaitement inconnus. Tous – excepté Ville Ranta (L’Exilé du Kalevala), qui prépare un concert de dessins pour le 26 mai – ont accepté d’adapter leur univers graphique par le biais d’une installation particulière.

La visite commence par un récit sombre (l’histoire d’un enfant dont le père a disparu, brodée sur des tissus traditionnels de Carélie) d’Hanneriina Moiseinen. Mais l’ambiance est tout de suite allégée par des oiseaux bavards – les Rumour birds de Mari Ahokoivu, que l’on retrouvera au fil du parcours -, rappelant l’emblème du réseau Twitter. On se prend ensuite de fascination par les formes géométriques concoctées par Marko Turunen, allusion claire aux Transformers de son enfance, ou pour la fresque expressionniste torturée de Jyrki Heikkinen.

Intéressant mais un brin aride, le village végétal de Terhi Ekebom est rapidement éclipsé par les peintures colorées d’hommes du futur d’Aapo Rapi (Meti) ou l’effrayante et ludique « poupée-oeil » de Kati Kovács. Sont ensuite exposés les dessins au crayon du futur livre d’Amanda Vähämäki, les oeuvres d’Anna Sailamaa, et surtout un impressionnant puzzle assemblant 1485 cases de l’ouvrage Invisible hands de Ville Tietäväinen, autour de la vie et des rêves d’un sans-papiers marocain émigré en Espagne.

On pénètre ensuite une salle entièrement dédiée au couple star de la BD finlandaise, formé par Matti Hagelberg et Katja Tukiainen. Lui présente ses travaux à la carte à gratter, en noir et blanc, tandis qu’elle montre d’inattendues peintures « girly », entourées d’ampoules colorées. Le clou de l’exposition la clôture : le bluffant Tommi Musturi a installé un mini-théâtre psychédélique, halluciné, merveilleux. Devant lequel on reste hypnotisé de longues et belles minutes…

kiasma_2

kiasma_3

kiasma_4

kiasma_5

kiasma_6

kiasma_7

kiasma_8

kiasma_9

kiasma_10

kiasma_11

kiasma_12

kiasma_13

kiasma_14

kiasma_15

kiasma_16

kiasma_17

kiasma_18

kiasma_19

—————————————–

Exposition « Eyeballing ! The new forms of comics »
Jusqu’au 9 septembre 2012 au musée Kiasma, Mannerheiminaukio 2, Helsinki.
Le mardi de 10h à 17h, les mercredi et jeudi de 10h à 20h30, le vendredi de 10h à 22h, le samedi de 10h à 18h et le dimanche de 10h à 17h.
Tarif : de 8 à 10€.

Photos © BoDoï.

Votez pour cet article

————————————–

Commentaires

  1. Kiitos! :)

  2. Kiitos! :)

Publiez un commentaire