Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | July 19, 2024















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Frontier

25 avril 2023 |
SERIE
Frontier
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
21.90 €
DATE DE SORTIE
12/04/2023
EAN
2810203164
Achat :

Spécialiste de l’étude des astres, Ji-Soo n’a jamais quitté la Terre. Elle va être contrainte de le faire après que son programme de recherche a été racheté par une multinationale en quête de ressources minières dans la galaxie. Loin, très loin de la planète bleue, dans une plateforme spatiale de la ceinture d’astéroïdes, elle va rencontrer Alex, technicien né dans les étoiles, qui n’a rien connu d’autre que la vie dans un vaisseau. Grâce à un petit singe échappé d’un labo, leur destin va se retrouver lié : ils vont devoir fuir la plateforme pour gagner une planète, où ils tomberont sur Camina, une ex-paramilitaire reconvertie ferrailleuse…

frontier_image1Voici un album de SF tel qu’on en a rarement lu, et comme on ne l’attendait pas. De la part de Guillaume Singelin, auteur du musclé P.T.S.D. et de dessinateur du brutal The Grocery, on imaginait une saga haletante, pleine d’explosions et de combats dans l’espace, entre Battlestar Galactica et Alien. Et du Label 619, on aurait pu concevoir un cousin de la science-fiction cérébrale mais ultrasensible de Mathieu Bablet (Shangri-La, Carbone & Silicium). Il n’en est rien, ni d’un côté ni de l’autre, et c’est tant mieux. Maturé pendant près de dix ans, comme expliqué dans le chouette cahier graphique de clôture, ce projet délaisse en effet une trame portée sur l’action pour préférer une balade stellaire qui prend son temps. Calme, mais pas contemplative, cette histoire s’appuie sur le destin de personnages attachants, qui prennent conscience que quelque chose cloche dans leur petit univers, et qui vont, ensemble ou séparément, tenter de changer quelque chose à leur échelle. Et tant pis s’ils ne sont que poussière d’étoiles dans un système solaire sali par les humains, l’important est de sentir vivant et utile. La question écologique – notamment l’augmentation exponentielle des déchets errant dans l’espace – est évidemment prégnante, présente dans tous les aspects du scénario, de manière plus ou moins prononcée, mais toujours très logique.

Bien sûr, ce choix d’une SF sans intrigue, où il ne passe pas grand chose, n’aurait pas fonctionné sans un dessin d’exception. Et c’est là où Guillaume Singelin se révèle bluffant. Tout en conservant son design de personnages un peu cartoon, sans nez et aux petits membres, il soigne ses décors et accessoires comme jamais. Presque à outrance, parfois : tous ses intérieurs de vaisseaux sont d’une richesse ahurissante, pleins de détails d’un niveau de précision rare, mais jamais dans une rigidité réaliste, toujours avec une rondeur et une fraîcheur pleines de charme. On pourrait passer des heures à scruter le moindre tuyau, sticker, boulon, dans ces près de 200 pages aux couleurs lumineuses : et finalement, le plaisir de lecture d’une bande dessinée est aussi là.

frontier_image2

Publiez un commentaire