Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 17, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

I.R.$. #11 ***

9 juillet 2009 |

irs11_couv.jpgbien.jpgPar Bernard Vrancken et Stephen Desberg. Le Lombard, 10,40 €, juin 2009.

Quand il s’attaque à quelqu’un, il dit aimer « connaître ses antécédents administratifs ». Cheveux blancs ras, yeux bleu glacier, Larry B. Max roule (en Porsche) pour le fisc américain, débusquant les fraudeurs qui, à grande échelle, barbotent l’argent qu’ils doivent à l’État. Dans ce onzième épisode d’I.R.$., l’intrigue financière se révèle pourtant ténue. Cette fois, c’est une affaire personnelle que ce jeune chien fou de Larry veut à tout prix régler. Amoureux depuis l’adolescence de Kate/Gloria, ancienne gloire d’Hollywood – et maîtresse de son père – devenue call girl de luxe, il cherche à la sauver malgré elle d’une bande de requins, qui opère sous couverture de la mystérieuse Medusa Inc….

irs11_image.jpgDébut d’un nouveau diptyque, cet album abandonne la froideur assumée des derniers opus, optant pour des ambiances et couleurs un brin plus chaudes. Lassé de « l’uniformité de [s]on trait », le dessinateur Bernard Vrancken a choisi la technique du lavis, avec pour résultat des contrastes plus subtils. En creusant une piste plus personnelle, le scénariste Stephen Desberg humanise un peu son héros. Qui se retrouve embarqué dans une « affaire ignoble » à laquelle, pour l’instant, le lecteur comme lui n’y comprennent goutte.

Achetez I.R.$ T11 sur Amazon.fr

Publiez un commentaire