Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | December 17, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

9 Comments

Kramix, une nouvelle aventure de la presse BD

19 février 2010 |

kramix_introC’est une des bonnes surprises du début 2010 : la sortie d’un nouveau magazine entièrement dédié à la bande dessinée. Kramix renaît sur les cendres de l’éphémère Strip des éditions du Lombard, et fait la part belle à la création et à une nouvelle génération d’auteurs. Avec, pour commencer, un numéro 100% filles, sous une couverture fluo signée Pénélope Bagieu. Nous avons rencontré à Angoulême les grands animateurs de cette nouvelle aventure éditoriale : Jean-Luc Cornette, Nathalie Van Campenhoudt et Pôl Scorteccia.

Pourquoi lancer un nouveau magazine de bandes dessinées ?
kramix_bernadouJean-Luc Cornette : Nous désirions transformer Le Strip, journal du Lombard lancé début 2008. Nous souhaitions tout d’abord l’enrichir, alors nous avons remis en cause le format, puis la pagination et le contenu… Au final, il ne restait plus rien du Strip : il nous fallait donc créer un nouveau titre !
Pôl Scorteccia : Pour nous, Kramix est un laboratoire. Ce support existe pour donner une chance à de jeunes auteurs. La plupart des revues de bandes dessinées ont disparu, il est important que de nouveaux créateurs puissent être publiés, pour progresser.
J.-L.C.: Mais nous ne souhaitons pas donner dans l’expérimentation totale, comme peut le faire la revue Lapin de L’Association. Nous voulons rester tous publics.

Dans le registre humoristique, il y a déjà Fluide Glacial
J.-L.C.: Oui, Fluide est à la fois un modèle et un concurrent. Mais je pense que nous sommes avant tout complémentaires. Nous sommes probablement moins trash et plus tendres et colorés que Fluide Glacial. Mais il est encore trop tôt pour nous définir exactement, car nous n’avons publié qu’un seul numéro… Tout peut encore évoluer.
P.S.: Le sous-titre du magazine est « petit bazar graphicomix ». C’est exactement ça.
Nathalie Van Campenhoudt : L’avantage de cette formule, c’est qu’elle est en perpétuelle évolution. Dès le numéro 2, on retrouvera à chaque fois une nouvelle inédite de Nicolas Ancion. Ainsi que du rédactionnel, des rubriques récurrentes…

kramix_bretzelle

kramix_oignonY avait-il derrière ce lancement une volonté de rajeunir l’image du Lombard ?
P.S.: Le Lombard est une maison d’édition ancienne, avec une histoire. Qui a longtemps offert la possibilité à de nouveaux auteurs de s’exprimer, notamment dans Le Journal de Tintin. On y a par exemple découvert un grand nombre de nouvelles séries d’aventures. Kramix poursuit cette idée, tout en étant bien dans son époque.
J.-L.C.: On veut profiter de la flexibilité offerte par le format magazine pour rester le plus longtemps dans l’air du temps.
N.V.C.: C’est pour cela qu’on est tous vraiment à l’affût des nouveautés, et notamment des blogs BD.

Votre premier numéro était entièrement dédié aux filles. Pourquoi ?
P.S.: Toujours dans le but d’être dans l’air du temps. Depuis une dizaine d’années, on découvre de plus en plus d’auteures filles. On a eu envie d’en réunir le maximum au sein d’un numéro – ce qui, à ma connaissance, n’avait jamais été fait.
kramix_editoJ.-L.C.: Il ne s’agit pas là de BD féministe, mais on constate qu’une vraie féminité se dégage des planches réunies dans ce premier Kramix. Un des points communes de ces auteures est de ne pas travailler sur des clichés, mais bien d’explorer une voie personnelle. Même celles qui parlent de shopping le font avec une sincère auto-dérision!

Chaque numéro sera-t-il monothématique ?  Et entièrement composé de nouvelles créations ?
P.S.: Il y aura effectivement une thématique pour chaque numéro, mais qui ne sera pas forcément développée dans toutes les pages. Elle donnera le sujet de la couverture – qui sera d’ailleurs toujours fluo. Le thème de Kramix #2 sera la mafia.
J.-L.C.: Dès ce numéro, on retrouvera aussi des prépublications d’albums à paraître au Lombard, comme Litteul Kévin ou Cité d’la balle.

Propos recueillis par Benjamin Roure

En avant-première,

quelques pages du numéro 2

de Kramix !

kramix_p1p kramix_p2p kramix_p3p

________________________________________

Kramix.
Collectif, Le Lombard, bimestriel, 2 €.

Achetez Kramix 1 sur Amazon.fr
Achetez Kramix 2 sur Amazon.fr

Images © Le Lombard – Photos © BoDoï

________________________________________

Commentaires

  1. cris

    j’espère que la qualité du dessin sera aussi mit en avant et que nous n’aurons pas seulement droit à des dessins brouillons  » à la mode  » tels que le premier n° nous le propose ( ainsi que LAPIN et les blogs en général ) … longue vie à KRAMIX ( ça veut dire quoi ce nom horrible ? )!!!

  2. cris

    j’espère que la qualité du dessin sera aussi mit en avant et que nous n’aurons pas seulement droit à des dessins brouillons  » à la mode  » tels que le premier n° nous le propose ( ainsi que LAPIN et les blogs en général ) … longue vie à KRAMIX ( ça veut dire quoi ce nom horrible ? )!!!

  3. Francois Pincemi

    J’ai été heureux de découvrir de nouveau journal dans une librairie BD. Un numéro 100% filles, voila de quoi plaire aux hommes de bon goût, si j’ose dire (même s’il n’y a pas de quoi s’extasier sur le concept, simple reprise du concept d’Ah Nana!, journal de BD édité par les humanoides associés vers 1979, dirigé par Madame Dionnet.
    En revanche, j’ai été assez étonné en le feuilletant. On dirait que deux ou trois dessinateurs ont réalisé l’ensemble du numéro à une cadence rapide, d’ailleurs, celles des fameux blogs BD accessibles à peu prés n’importe où, de façon gratuite. Si ce numéro était réservé aux femmes, pourquoi avoir oublié de publier les plus anciennes dans la profession, et aussi les plus talentueuses dans certains cas? Où sont les Montellier, Bretecher, Goetzinger, Cestac, Claveloux, etc etc? Si elles n’étaient pas disponibles ou volontaires, le moindre des hommages aurait pu etre un bref texte reconnaissant à celles qui ont ouvert la voie. J’ai donc eu l’impression d’avoir un hors série de Kapsule Kosmique sous les yeux. Assez troublant de voir ça chez le Lombard, éditeur réputé pour le sérieux de sa production depuis soixante ans. Quant on a une longue histoire comme le Lombard, on pourrait éviter de tels faux pas.

  4. Francois Pincemi

    J’ai été heureux de découvrir de nouveau journal dans une librairie BD. Un numéro 100% filles, voila de quoi plaire aux hommes de bon goût, si j’ose dire (même s’il n’y a pas de quoi s’extasier sur le concept, simple reprise du concept d’Ah Nana!, journal de BD édité par les humanoides associés vers 1979, dirigé par Madame Dionnet.
    En revanche, j’ai été assez étonné en le feuilletant. On dirait que deux ou trois dessinateurs ont réalisé l’ensemble du numéro à une cadence rapide, d’ailleurs, celles des fameux blogs BD accessibles à peu prés n’importe où, de façon gratuite. Si ce numéro était réservé aux femmes, pourquoi avoir oublié de publier les plus anciennes dans la profession, et aussi les plus talentueuses dans certains cas? Où sont les Montellier, Bretecher, Goetzinger, Cestac, Claveloux, etc etc? Si elles n’étaient pas disponibles ou volontaires, le moindre des hommages aurait pu etre un bref texte reconnaissant à celles qui ont ouvert la voie. J’ai donc eu l’impression d’avoir un hors série de Kapsule Kosmique sous les yeux. Assez troublant de voir ça chez le Lombard, éditeur réputé pour le sérieux de sa production depuis soixante ans. Quant on a une longue histoire comme le Lombard, on pourrait éviter de tels faux pas.

  5. Francois Pincemi

    J’ai été heureux de découvrir de nouveau journal dans une librairie BD. Un numéro 100% filles, voila de quoi plaire aux hommes de bon goût, si j’ose dire (même s’il n’y a pas de quoi s’extasier sur le concept, simple reprise du concept d’Ah Nana!, journal de BD édité par les humanoides associés vers 1979, dirigé par Madame Dionnet.
    En revanche, j’ai été assez étonné en le feuilletant. On dirait que deux ou trois dessinateurs ont réalisé l’ensemble du numéro à une cadence rapide, d’ailleurs, celles des fameux blogs BD accessibles à peu prés n’importe où, de façon gratuite. Si ce numéro était réservé aux femmes, pourquoi avoir oublié de publier les plus anciennes dans la profession, et aussi les plus talentueuses dans certains cas? Où sont les Montellier, Bretecher, Goetzinger, Cestac, Claveloux, etc etc? Si elles n’étaient pas disponibles ou volontaires, le moindre des hommages aurait pu etre un bref texte reconnaissant à celles qui ont ouvert la voie. J’ai donc eu l’impression d’avoir un hors série de Kapsule Kosmique sous les yeux. Assez troublant de voir ça chez le Lombard, éditeur réputé pour le sérieux de sa production depuis soixante ans. Quant on a une longue histoire comme le Lombard, on pourrait éviter de tels faux pas.

  6. mlh

    Il y en a un peu marre du sexisme en BD. Après une collection sorcières chez DUPUIS réservée aux auteurs féminins, un festival de BD réservé aux auteurs féminins, voilà une nouvelle revue réservée aux auteurs (ou pseudo auteurs genre Miss Gally) féminins (après AH nana ! des humanos). Si on faisait ça avec les hommes, j’imagine le tollé !
    Stop à la discrimination sexuelle ! La BD vaut mieux que ça ! En plus ce mag est assez nul mais passons …

  7. mlh

    Il y en a un peu marre du sexisme en BD. Après une collection sorcières chez DUPUIS réservée aux auteurs féminins, un festival de BD réservé aux auteurs féminins, voilà une nouvelle revue réservée aux auteurs (ou pseudo auteurs genre Miss Gally) féminins (après AH nana ! des humanos). Si on faisait ça avec les hommes, j’imagine le tollé !
    Stop à la discrimination sexuelle ! La BD vaut mieux que ça ! En plus ce mag est assez nul mais passons …

  8. Francois Pincemi

    Bien d’accord avec vous, d’ailleurs le numéro 2 est un spécial Mafia. Donc en plus, elles ne s’en cachent même pas!! Bah, comme d’hab, c’est le public qui tranchera (mon pronostic perso sur la durée de vie de Kramix (et pas Kramouille, ne confondez pas!°): encore plus court que Ah Nana, c’est-à-dire moins de huit numéros et deux ans. On en reparlera!! Cordialement

  9. Francois Pincemi

    Bien d’accord avec vous, d’ailleurs le numéro 2 est un spécial Mafia. Donc en plus, elles ne s’en cachent même pas!! Bah, comme d’hab, c’est le public qui tranchera (mon pronostic perso sur la durée de vie de Kramix (et pas Kramouille, ne confondez pas!°): encore plus court que Ah Nana, c’est-à-dire moins de huit numéros et deux ans. On en reparlera!! Cordialement

Publiez un commentaire