Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 21, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

14 Comments

La bande dessinée numérique selon Ave!Comics

28 janvier 2009 |

lucky_iphone_planche.jpgPouvoir lire ses BD n’importe où et n’importe quand, aussi facilement qu’on écoute sa musique, c’est la grande promesse de la bande dessinée numérique. Si les BD étaient adaptées aux écrans de nos téléphones portables et autres iPods, nous pourrions les emporter partout. Ave!Comics a trouvé la solution. En plus de la classique lecture case à case, Ave!Comics joue sur l’animation et les effets de zoom pour offrir une lecture numérique inédite et dynamique. Cette nouvelle manière de lire des BD sera présentée au Festival d’Angoulême. Entretien avec Claudia Zimmer, présidente d’Aquafadas, société montpelliéraine à l’origine d’Ave!Comics.

Qu’allez-vous présenter à Angoulême ?
La version bêta de notre plateforme de vente et de téléchargement de bandes dessinées numériques. Nous voulons expliquer aux festivaliers ce qu’est la bande dessinée numérique, comment on va pouvoir en trouver et la transporter. Désormais la bande dessinée va aller à la rencontre des lecteurs, sans attendre qu’ils viennent pousser la lourde porte des librairies. En étant accessible sur Internet et sur téléphones portables, la BD se tourne vers la génération des moins de 40 ans, qui passe plus de temps devant son ordinateur que devant sa télé.

Qu’est-ce que la bande dessinée numérique ?
C’est une bande dessinée adaptée aux petits écrans de nos téléphones portables et autres écrans nomades. Lorsqu’on lit une bande dessinée, notre œil navigue d’abord dans la page, puis zoome sur telle case. Cette liberté de navigation se perd lorsqu’on lit une BD case par case sur un petit écran. Mais elle peut être remplacée par une animation qui rythme l’enchaînement des cases. C’est ce que réalise notre application Ave!Comics. Nous montrerons les différentes possibilités de lecture à Angoulême.

numerique_selection.jpgQue trouvera-t-on sur votre stand ?
Il sera possible de lire des BD numériques sur des téléphones iPhone, iPod, Blackberry, Blackberry Storm et Sony Ericcson. Le public pourra télécharger quelques titres sur son téléphone. Nous aurons aussi un atelier de création de BD numériques. À partir de planches de BD, les enfants pourront créer leur adaptation numérique, jouant avec l’enchaînement des cases et les effets de zoom.

Depuis quand travaillez-vous sur votre technologie ?
Depuis plus de deux ans. Nous avons notamment reçu le soutien financier du Centre National de la Cinématographie. À l’origine, nous éditons des logiciels de traitement des vidéos pour Mac, et avons utilisé notre savoir-faire en la matière pour imaginer une lecture des BD dynamique. Nous avons longtemps travaillé sans rien montrer, jusqu’à l’année dernière, où nous avons dévoilé le projet lors du festival d’Angoulême. Les enfants ont tout de suite compris comment naviguer dans la version numérique des bandes dessinées.

Vous avez déjà proposé Lucky Luke sur iPhone…
En partenariat avec les éditions Dargaud, nous avons diffusé une version numérique du dernier Lucky Luke, quelques jours après la sortie de la version papier. L’album numérique est en vente depuis le 24 décembre, à 4,99 euros, sur iTunes. Il est en tête des ventes de livres numériques, ce qui me permet de dire qu’il y a une véritable attente du public pour la BD numérique.

lucky_iphone_fin.jpgQuelle protection offrez-vous contre le piratage ?
Nous profitons des protections installées par Apple sur son application I-tunes et nous avons aussi développé nos propres protections.

Quand le site de BD numérique Ave!Comics sera-t-il ouvert ?
L’ouverture aura lieu lors du Salon du livre, en mars 2009. Les internautes pourront alors acheter des albums qu’ils pourront lire et relire sur leur ordinateur ou téléphone portable. Nous proposerons des bandes dessinées publiées par les éditeurs traditionnels, mais il est encore trop tôt pour dévoiler lesquels. D’ici-là, des internautes pourront venir tester l’application en avant-première, sur invitation. Bien sûr, nous en ferons gagner aux lecteurs de BoDoï.

Quelle influence aura la bande dessinée numérique sur le marché ?
Le mode d’expression va se renouveler grâce à des créations spécialement conçues pour le support. Les jeunes auteurs ne composeront plus leurs histoires en planches mais en cases. La montée de nouveaux artistes sera facilitée. Car sur Internet, il est possible de mesurer rapidement le soutien du public et de faire émerger les titres qu’il préfère. Et puis, la bande dessinée numérique touchera les lecteurs qui ont abandonné la bande dessinée à l’adolescence. Parmi les personnes qui ont feuilleté la sélection d’Angoulême grâce à notre technologie, beaucoup affirme avoir fait des découvertes et sont ensuite allés lire ces albums.

Est-ce que la bande dessinée numérique va nuire à la bande dessinée papier ?
Je pense au contraire que son impact sera positif. Parce que la bande dessinée numérique touchera un autre public que les traditionnels amateurs. Nous allons faire un travail d’initiation à la BD. Ces nouveaux lecteurs iront acheter les albums qu’ils préfèrent. Rien ne remplacera la lecture d’une bande dessinée papier.

Propos recueillis par Allison Reber

Commentaires

  1. yglum

    Super! Encore un petit effort et on réinvente le cinéma! Que seront ces images animées, cette « lecture dynamique » sinon des dessins animés?
    Quelles différences encore entre ce que propose Ave!Comics et les BDVD de Seven sept (à part le support) ? Le résultat n’est pas toujours inintéressant mais bon… je dois être un « vieux tromblon ». D’ailleurs, c’est vrai que rien que pour Bodoï, depuis septembre dernier, le papier me manque!

  2. yglum

    Super! Encore un petit effort et on réinvente le cinéma! Que seront ces images animées, cette « lecture dynamique » sinon des dessins animés?
    Quelles différences encore entre ce que propose Ave!Comics et les BDVD de Seven sept (à part le support) ? Le résultat n’est pas toujours inintéressant mais bon… je dois être un « vieux tromblon ». D’ailleurs, c’est vrai que rien que pour Bodoï, depuis septembre dernier, le papier me manque!

  3. C’est vrai que l’on se rapproche du dessin animé, mais c’est justement ce qui est intéressant. La BD numérique doit apporter de la nouveauté, elle a besoin de se démarquer de la BD papier pour que l’on sorte du débat « Le numérique va tuer le papier ».
    Pour ceux qui voudront s’y aventurer, le numérique va juste installer de nouvelles habitudes et ouvrir de nouveaux horizons.
    Soyons curieux !!!!

  4. C’est vrai que l’on se rapproche du dessin animé, mais c’est justement ce qui est intéressant. La BD numérique doit apporter de la nouveauté, elle a besoin de se démarquer de la BD papier pour que l’on sorte du débat « Le numérique va tuer le papier ».
    Pour ceux qui voudront s’y aventurer, le numérique va juste installer de nouvelles habitudes et ouvrir de nouveaux horizons.
    Soyons curieux !!!!

  5. rien a voir avec le dessin animé, simplement une autre forme de lecture de la bande dessinée.
    Moi je trouve ca chouette, et ca ne remplacera jamais le papier ! =)

  6. rien a voir avec le dessin animé, simplement une autre forme de lecture de la bande dessinée.
    Moi je trouve ca chouette, et ca ne remplacera jamais le papier ! =)

  7. Pitz

    Mmmouais Mmmouais
    « Ces nouveaux lecteurs iront acheter les albums qu’ils préfèrent. Rien ne remplacera la lecture d’une bande dessinée papier »

    Bien sûuuur, Tout comme ceux qui écoutent/téléchargent les MP3/Divx (c’est mon cas aussi !! ) s’empresseront d’aller acheter le CD/DVD (…Vierges pour mieux les graver ! ! looll)
    au moins à l’oreille, une bonne chanson reste une bonne chanson…
    Je vois pas trop l’intérêt, tout comme la BD faite ou retouchée systématiquement par Ordi (on appelle encore ça du dessin, c’est de l’art ?? ( +… cliker sur View results du sondage..+ de 50 % veulent déjà gratuit la BD numérique !)

    Et puis, peut être je deviens un vieux ringard mais…moi c’est la BD papier qui m’a donné le goût de lire.. ensuite des de lire des autres livres… (l’odeur, la texture du bouquin…)..mon petit de 22 mois par exemple a une toute autre « relation d’attachement » avec ses petits livres qu’avec…ses petits jeux à touches…
    Je pense que ça va encore un peu contribuer à une enfermement devant l’ordi, devant son ecran plutôt que de sortir chez le libraire ou bouquiniste, chercher, fouiner et découvrir d’autres titres… Ok Ok il y a aussi les forums, sites en ligne, etc pour ça…
    Mais bon c’est comme tomber amoureux et le sexe virtuels, les sensations sont ptetre pas tout à fait les mêmes… lolll

    enfin… a-t-on encore vraiment le choix de suivre ces technologies ou pas « pour ne pas être largués » quand elles deviennent omniprésentes ?…Pas sûr non plus…
    Bonne lecture à tous
    Bedephilement votre

    Steph

  8. Pitz

    Mmmouais Mmmouais
    « Ces nouveaux lecteurs iront acheter les albums qu’ils préfèrent. Rien ne remplacera la lecture d’une bande dessinée papier »

    Bien sûuuur, Tout comme ceux qui écoutent/téléchargent les MP3/Divx (c’est mon cas aussi !! ) s’empresseront d’aller acheter le CD/DVD (…Vierges pour mieux les graver ! ! looll)
    au moins à l’oreille, une bonne chanson reste une bonne chanson…
    Je vois pas trop l’intérêt, tout comme la BD faite ou retouchée systématiquement par Ordi (on appelle encore ça du dessin, c’est de l’art ?? ( +… cliker sur View results du sondage..+ de 50 % veulent déjà gratuit la BD numérique !)

    Et puis, peut être je deviens un vieux ringard mais…moi c’est la BD papier qui m’a donné le goût de lire.. ensuite des de lire des autres livres… (l’odeur, la texture du bouquin…)..mon petit de 22 mois par exemple a une toute autre « relation d’attachement » avec ses petits livres qu’avec…ses petits jeux à touches…
    Je pense que ça va encore un peu contribuer à une enfermement devant l’ordi, devant son ecran plutôt que de sortir chez le libraire ou bouquiniste, chercher, fouiner et découvrir d’autres titres… Ok Ok il y a aussi les forums, sites en ligne, etc pour ça…
    Mais bon c’est comme tomber amoureux et le sexe virtuels, les sensations sont ptetre pas tout à fait les mêmes… lolll

    enfin… a-t-on encore vraiment le choix de suivre ces technologies ou pas « pour ne pas être largués » quand elles deviennent omniprésentes ?…Pas sûr non plus…
    Bonne lecture à tous
    Bedephilement votre

    Steph

Publiez un commentaire