Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 17, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

Mes mille et une nuits au Caire **

23 février 2009 |

mille_une_nuits_couv.jpgpasmal.jpgPar Golo. Futuropolis, 17 €, le 12 février 2009.

Mes mille et une nuits au Caire propose un voyage au cœur de l’Égypte. Mais dans cette visite vous ne verrez ni le Nil, ni les pyramides et pas l’ombre d’une momie. Par contre, vous serez véritablement plongés au cœur de la culture, de la population et des mœurs égyptiennes. mille_une_nuits_pages.jpgEn 1973, Golo, alors étudiant baba-cool à cheveux longs, partait à la découverte du Caire. Envoûté par le pays, il y passera 30 ans. Dans ce premier tome (il y en aura deux), Golo témoigne de ce qu’était Le Caire dans les années 70. Il compose un portrait kaléidoscopique de la ville en racontant aussi bien ses balades dans les rues bondées des quartiers populaires que les noktas (histoires drôles égyptiennes) de l’époque ou des contes d’afrites (esprits farceurs).

Bien que foutraque, ce récit de voyage laisse filtrer tout l’amour que Golo porte à l’Égypte. Enfin surtout à ses habitants les plus atypiques et savoureux. Tel Goudah « artiste du hasard ». Ce dernier vit sa vie sans se soucier du lendemain, conversant au gré des rencontres, se promenant en fumant son haschisch. Il rappelle les mendiants orgueilleux d’Albert Cossery*, ces personnages libres de toute attache, à la fois cyniques et sereins. Un vrai dépaysement.

* Les éditions Futuropolis rééditent pour l’occasion l’adaptation de Golo du roman d’Albert Cossery Mendiants et orgueilleux (17 €).

Acheter Mes mille et une nuits au Caire sur Amazon.fr

Commentaires

Publiez un commentaire