Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 17, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

La BoDoïthèque – Kuzuryû

9 septembre 2011 |

Ni liste des 100 meilleures BD de tous les temps, ni même bibliothèque idéale et définitive, la BoDoïthèque est une suite de petits panthéons personnels des rédacteurs de BoDoï. Une sélection d’albums hors actualité, qui comptent pour nous, qui nous ont marqués, qu’on relit encore. Nos coups de coeur intemporels et personnels. Et une bonne façon de passer l’été à vous parler de bandes dessinées, et vous donner envie d’en lire.

bodoitheque_kuzuryuKuzuryû.
Par Shôtaro Ishinomori.
Kana.

Vendeur de médicaments ambulant, Kuzuryû sillonne le pays avec ses bagages et remèdes sur le dos. Il va donc ça et là pour ses clients habituels… mais il ne fait pas que ça ! En effet, comme il le dit si bien, il « traite le mal ». C’est-à-dire qu’il peut également se charger de tuer quelqu’un si on lui verse une somme importante… Il s’avère au fil des chapitres que cet homme excelle par ses capacités physiques et son intelligence. Il se retrouvera d’ailleurs bien plus souvent à traiter le mal qu’à soigner ses congénères! Puis, de fil en aiguille, l’intrigue s’épaissit autour du passé de Kuzuryû. Car il se souvient de peu de choses, à part la mort de sa mère. Il recherche alors les pièces du « kuzuryû », un dragon à neuf têtes en métal qui porte le même nom que lui. En espérant comprendre pourquoi il s’appelle ainsi et pourquoi son village natal a été saccagé durant son enfance.

La trame narrative se construit petit à petit au fil de chapitres qui ajoutent à chaque fois de nouveaux enjeux à la quête du héros. Shôtaro Ishinomori happe le lecteur grâce à de nombreuses énigmes et des personnages bien campés. Le suspens est maîtrisé et ce récit épique mêle habilement aventure, histoire et mystère.

A travers de ce pavé d’un peu plus de 650 pages, Ishinomori montre tout son talent de conteur mais également de dessinateur. En effet, ce titre publié au Japon il y a plus de 35 ans n’a pas pris une ride. Le dessin est maîtrisé, précis, dynamique et les décors sont remarquables. On sent que le mangaka cherche constamment le découpage le plus juste. Ainsi, il alterne les pages très découpées, les scènes avec un rythme rapide, les séquences plus classiques, tout en intercalant des doubles-pages sublimes. L’influence de son travail a sans l’ombre d’un doute inspiré les grands mangas de samouraïs d’aujourd’hui (L’Habitant de l’infini, Vagabond…).

Achetez Kuzuryû sur Fnac.com
Achetez Kuzuryû sur Amazon.fr

Publiez un commentaire