Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | June 5, 2020















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

L’Âge bleu

26 décembre 2019 |
SERIE
L'Âge bleu
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
19 €
DATE DE SORTIE
03/10/2019
EAN
2283032431
Achat :

2030, l’espèce humaine telle qu’on la connaît disparaît. Sous l’effet de pluies massives de particules fines, une rétro-évolution se met en marche et l’homme redevient poisson. Mais comment en est-il arrivé là ? Et y a-t-il une solution pour inverser le processus ?

lage-bleu_image1Avec ses douces aquarelles et son trait proche parfois de l’album jeunesse, Anne Defréville part d’un postulat de science-fiction pour composer un petit essai graphique à tonalité poétique et humoristique. Et évidemment écologique et politique. Car le fond de son récit est bien la dénonciation de la mise à mort de la flore et de la faune des océans, à grands coups d’objets en plastique, de marées noires et autres perturbateurs endocriniens, le tout mâtiné de réchauffement climatique global. Elle s’appuie pour ce faire sur un duo étonnant, poisson-scie et narval, anciennement humains, qui naviguent et discutent dans les océans pollués, identifiant les différents facteurs qui ont conduit la Terre à cette situation et les pistes pour y remédier. Hélas, trois fois hélas. Car si la cause – annoncée dans le sous-titre « Sauver l’océan » – est incontestable et primordiale, la façon de la soutenir est terriblement maladroite. En effet, les jeux de mots faciles pour nommer les personnages et agrémenter leur dialogue philosophico-écolo se révèlent rapidement à la fois lourds et creux. Et surtout, le mélange d’infos scientifiques et d’humour distancié, dans un décor fantastique, ne fonctionne pas du tout. Et que dire de « l’antidote » à la catastrophe, désespérément naïf, qui pourrait se résumer à « l’art sauvera le monde »…?

Faute de fil conducteur cohérent, de choix plus clair entre BD documentaire et farce noire sur la fin du monde, L’Âge bleu ennuie rapidement et donc déçoit fortement. Dommage, car la cause méritait mieux.

lage-bleu_image2

Publiez un commentaire