Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 17, 2018















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

L’Âge d’or #1

25 septembre 2018 |
SERIE
L'Âge d'or
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
32 €
DATE DE SORTIE
07/09/2018
EAN
B07B5WBB5J
Achat :

L’âge d’or, c’est une légende. Celle d’un monde d’égalité, de fraternité. Un espoir longtemps tu, étouffé, dans un système féodal dominé par des seigneurs couards et des rois éloignés. Mais cette utopie politique commence à prendre corps, à gagner les esprits des paysans comme des citadins : la révolte gronde ! C’est dans ce contexte que la princesse Tilda doit succéder à feu le roi son père. Mais la cour est un lieu dangereux et la voilà écartée brusquement du pouvoir. Cherchant des alliés pour reconquérir son trône, elle traverse alors un pays secoué par une révolution parfois violente, où les idées novatrices de liberté fleurissent en même temps que les bûchers. Quelle voie la jeune noble va-t-elle emprunter?

lage-dor_image1 À la fois quête initiatique, utopie politique en plein Moyen-Âge et aventure aux accents fantastique, L’Âge d’or signe le retour éblouissant de Cyril Pedrosa (Les Équinoxes, Portugal) à un grand récit de fiction, un divertissement intelligent et de haute volée, écrit avec sa compagne Roxanne Moreil. Tout ici est léché, lumineux, fascinant. Le dessin, avant tout, frappe par sa ligne en volutes infinies, ses visages expressifs évoquant parfois les grandes heures de Walt Disney, et surtout sa mise en couleurs littéralement flamboyante. Car chaque ligne est colorée, au sein d’une palette variée et jamais paresseuse. À ce graphisme éblouissant lorgnant l’enluminure, jouant des transparences, textures et superpositions, et tendant parfois à l’abstraction, répond une narration habile, rendant hommage aux tapisseries médiévales et construisant le récit au sein même de larges images.

Cet écrin fabuleux ne serait rien si l’histoire ne tenait en haleine de bout en bout de ce premier tome imposant, de plus de 200 pages. En effet, sur un canevas trépidant en forme de course-poursuite, on est plongé dans un monde en ébullition, et les idées politiques qui éclosent, pleines d’espoir et d’enthousiasme, tranchent avec un Moyen-Âge traditionnellement masculin, guerrier et religieux. Les rebondissements sont nombreux et palpitants, la psychologie des personnages s’enrichit au fil des séquences et l’intrigue générale est tout simplement passionnante. Voilà une des grandes bandes dessinées de 2018, qui a, en plus, le mérite de pouvoir s’adresser au plus grand nombre. Étincelant.

lage-dor_image2

Publiez un commentaire