Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 18, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

One Comment

Le Convoi #1-2 **

22 mai 2013 |

picto-critique-V3-2

le_convoi_couvPar Eduard Torrents et Denis Lapière. Dupuis, 15,50€, le 5 avril 2013.

1975. Angelita, 44 ans, s’ennuie ferme dans une vie de famille sans surprise, quand un drame survient. Sa mère vient de faire une attaque cardiaque à Barcelone, alors que tout le monde la croyait en Auvergne. L’Espagne, pour la famille d’Angelita, est une histoire douloureuse. C’est dans le train qui la mène vers ces terres où elle avait juré de ne pas revenir tant que Franco serait vivant, qu’Angelita se souvient…

le_convoi_imageAngelita avait huit ans en 1939 quand elle a franchi, avec ses parents, la frontière française. Là, les hommes étaient séparés des femmes et des enfants. Tandis qu’on conduisait Angelita et sa mère au camp d’Argelès-sur-mer, son père était déporté au camp de travail nazi de Mauthausen.

Ce récit de la « Retirada », l’exode des réfugiés espagnols après la victoire franquiste, est inspiré de la vie du dessinateur Eduard Torrents. Avec le scénariste Denis Lapière (Alter EgoA l’ombre de la gloire, Un peu de fumée bleue, Tour de valse), il créé les personnages fictifs d’Angelita et sa famille. Si le récit au passé est vivant et chargé d’émotion, les enjeux de la vie d’Angelita dans les années 1970 sont moins intéressants et frisent parfois inutilement le mélodrame. Le dessin franc et sans fioriture parvient toutefois à rendre l’histoire poignante et captivante de bout en bout.

Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr
Achetez-le sur BDFugue.com

Commentaires

  1. Très belle BD, je trouve que l’aller et retour entre les années 70 et les années 40 sont bons et comment le passé, l’histoire familiale, la loyauté inconsciente à cette histoire, peut jouer dans nos vies
    j’ai bcp aimé
    très bien faite

Publiez un commentaire