Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | September 28, 2021















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Le Retour du Messie #1

4 juin 2021 |
SERIE
Le Retour du Messie
ALBUM
Verset 1 - 1
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
16.50 €
DATE DE SORTIE
31/03/2021
EAN
2413026347
Achat :

le-retour-du-messie_image1 À sa première tentative de se mêler aux hommes, le Christ ne tint que 33 brèves années avant d’en payer le prix de sa vie. Après deux mille ans à ruminer cet échec, et si Dieu décidait de redonner une chance aux humains en leur renvoyant son fils ? Mais attention, en prenant la précaution de le former, cette fois, auprès d’un expert ès miracles : un super-héros en spandex !

Le pitch du Retour du Messie sonne comme une blague et ce récit signé Mark Russel (Prez) ne se prive en effet pas de jouer la carte de la satire avec son Jésus débarqué au XXIe siècle pour constater combien ses enseignements ont été dévoyés. Derrière la pochade à la Dogma (le film de Kevin Smith, pas les préceptes filmiques de Lars von Trier et sa bande…) et les gags plus ou moins inspirés, pointe un début de réflexion pas dénué de bon sens sur la foi et la croyance. On préfère l’approche plus flamboyante du personnage qu’avait Sean Murphy dans Punk Rock Jesus mais il y a quelques saillies plutôt bien senties où le fils de Dieu se pose de pertinentes questions sur la religion comme légitimation de la violence ou sur le blasphème (se faisant même traiter d’hérétique par la foule).

Le problème de cet album, c’est son versant comic book : on comprend que pour démarcher les éditeurs, sa parabole sous le bras, le scénariste se soit tourné vers les superhéros. Plus sexy que du catéchisme illustré. Et quelle meilleure figure du panthéon DC/Marvel à confronter à Jésus que la plus christique d’entre elles : Superman, ici grossièrement maquillé en « Sunstar » pour d’évidentes questions de copyright. Sauf que rien de ce qui concerne ce personnage n’a le moindre intérêt, platement mis en scène en simili Kal-El/Clark Kent pour au final questionner bien pauvrement ses responsabilités d’être quasi-divin. Le dessin n’aide pas, confié sur ces passages à Leonard Kirk dans un trait hommage à l’âge d’or des comics peu inspiré, pour contraster avec le style plus foisonnant de Richard Pace sur les séquences dites « liturgiques ».

Bref, un argument marketing bien inutile d’autant que, comme la légende le dit, la sortie du Retour du Messie, au départ prévue chez DC, dut être annulée et l’ouvrage repris en main par un plus petit éditeur, Ahoy Comics, face à la levée de boucliers des associations religieuses. Elle était là la publicité gratuite, pas besoin d’y greffer un surhomme-sandwich…

le-retour-du-messie_image2

Publiez un commentaire