Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 25, 2021















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Prez

17 décembre 2020 |
SERIE
Prez
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
17.50 €
DATE DE SORTIE
04/09/2020
EAN
B088B6BPY1
Achat :

En 2036, dans une Amérique qui ne ressemble vraiment pas, mais alors pas du tout, à celle d’aujourd’hui, une ado qui fait le buzz sur Twitter remporte l’élection présidentielle sans même s’être présentée. Beth Ross, 19 ans, et pour toute expérience un job au McDo, dirige désormais la première puissance mondiale. Où des magnats du médicament ou de l’armement ne sont que d’affreux jojos ne pensant qu’au profit cachés derrière des emojis. Et où l’opinion publique  se résume à une girouette écervelée, facile à manipuler grâce à la toute puissance des réseaux sociaux. Pas très subtile…

prez-image2 Mark Russell (Wonder Twins) qui pilote ce reboot d’une vieille licence de chez DC Comics ne fait pas dans la dentelle : la caricature est chargée pour dénoncer servilité des politiques, toute puissance des lobbys et règne de l’infotainement. Bien sûr, l’ombre de Donald Trump plane sur chaque planche. Et pourtant, cet album qui nous arrive au moment de la défaite du millionnaire, s’imposa en librairie aux États-Unis en 2015, soit avant même son élection. Prémonitoire donc, même si à l’arrivée, le cynisme affiché par Prez est contrebalancé par une fraîcheur et une bienveillance chez son héroïne dont n’a jamais fait montre Trump en quatre ans d’exercice.

Beth, présidente malgré elle, se montre en effet à la hauteur de la tâche. Pleine de bon sens et de ressources, elle se révèle fine tacticienne et alliée providentielle des causes les plus minoritaires comme le droit à l’avortement ou la défense de l’environnement. Derrière les gags pas toujours très fins de Russell et l’ambiance cartoon échevelée entretenue au dessin par Ben Caldwell, il y a donc un peu de sérieux dans cette tentative de s’amuser avec la politique.

Le timing éditorial français joue malheureusement un peu contre le projet : après un mandat complet de Trump, cette satire nous parvient sans doute un peu tard, au moment où, justement, la blague a pour beaucoup d’entre nous suffisamment duré et où le retour à plus de sérieux est davantage au goût du jour. D’ailleurs, ce premier volume qui appelait clairement une suite n’en fut jamais doté. Dans le sillage de l’entrée à la Maison Blanche de son 45e pensionnaire, l’annulation fut prononcée un peu plus tôt que prévu pour cette série. Une chose de plus à mettre sur le dos du futur-ex prez Trump.

prez-image1

Publiez un commentaire