Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 18, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

Le Tueur de la Green River **

11 juin 2012 |

picto-critique-V3-2le_tueur_de_la_green_river_couvPar Jonathan Case et Jeff Jensen. Ankama, 15,90 €, mai 2012.

Voilà l’histoire de la traque d’un des plus fameux serial-killer américain. Sévissant dans la région de Seattle à partir des années 1980, ce tueur s’en prenait à des femmes, le plus souvent prostituées. Au moins 48. Après dix ans de vaines recherches, c’est le seul policier Tom Jensen qui va collecter les informations, faire des recoupements… le_tueur_de_la_green_river_imageJusqu’à ce que, encore une décennie plus tard, l’ADN ne confonde un certain Gary, criminel banal et terrifiant, qui va être confessé par Jensen pendant six mois pour combler les trous de l’enquête. Il avouera 71 assassinats, mais laissera planer une certaine confusion sur les circonstances et les raisons de ses actes.

Plus que le parcours de ce criminel hors norme, c’est la pugnacité d’un policier, virant presque à l’obsession, qui est au centre de ce one-shot. Et pour cause, il est écrit par le fils de l’enquêteur, qui a vu son père consacrer la majeure partie de sa carrière à cette unique affaire, rencontrer des dizaines d’échecs (autant que de cadavres) avant enfin de mettre la main sur un coupable. En conséquence, l’album, s’il se révèle dense, n’est donc pas vraiment haletant, ni très effrayant (à part la scène d’ouverture). Car il s’agit là d’une enquête minutieuse faite de tonnes et de tonnes de paperasses, du recueil de témoignages flous, de planques infructueuses… Jusqu’à la confrontation avec le Mal incarné, mais là encore, le méchant paraît assez falot (bien qu’allumé). Le dessinateur Jonathan Case fait ce qu’il peut pour donner de la vie à ce qui n’est finalement qu’un long interrogatoire de plus de 200 pages, habilement entrecoupé de flash-back et de séquences dialoguées. On s’intéresse jusqu’au bout à cette fascinante quête judiciaire de la vérité, mais on s’impatiente régulièrement face à un cruel manque d’action et de mise en scène de ces faits divers. À tel point qu’on en regrette parfois les artifices d’une émission telle Faites entrer l’accusé

Achetez Le Tueur de la Green River sur Fnac.com
Achetez Le Tueur de la Green River sur Amazon.fr
Achetez Le Tueur de la Green River sur BDFugue.com

Commentaires

Publiez un commentaire