Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | September 22, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Les Arènes passent la vitesse supérieure en BD

28 septembre 2015 |

les-arenes-turingNé en 1997, l’éditeur Les Arènes creuse son sillon politique et polémiste avec flair depuis. Et s’intéresse à la bande dessinée depuis un moment, via notamment son investissement dans la revue XXI. Mais il a décidé de passer la vitesse supérieure en programmant plusieurs albums pour les mois à venir.

Le dessin était déjà depuis longtemps dans l’ADN des Arènes. On se souvient de l’incontournable recueil de dessins du New Yorker, Les Cinquante ans de dessins du Canard enchaîné ou L’Intégrale corse de Pétillon. Puis il y eut La Cordée du Mont Rose d’Olivier Balez (issu de la revue XXI) ou La Fantaisie des dieux, par Hippolyte et Patrick de Saint Exupéry, rédacteur en chef de XXI – Laurent Beccaria, fondateur des Arènes, possède 42% du capital de la revue. Notons aussi Economix, des Américains Dan E. Burr et Michael Goodwin, ou l’ouvrage italien La Pieuvre, sur la lutte contre la mafia. Mais, malgré leur qualité, les sorties étaient sporadiques, inattendues, difficiles à identifier dans le flot des parutions.

les-arenes-supersourdeDésormais, un professionnel aguerri du 9e art a rejoint les Arènes, afin d’y développer un catalogue de bande dessinée: Laurent Muller, ancien de Glénat et fondateur de feu 12 Bis. La ligne éditoriale annoncée se résume en quelques points : « Publier peu en privilégiant les projets forts : quatre à dix titres par an seulement. Accompagner chaque titre médiatiquement et commercialement pendant des mois. Construire un catalogue différent ancré dans le réel et l’Histoire. Inventer de nouveaux formats. Porter « la bulle dans la plaie », comme aurait pu l’écrire Albert Londres. »

les-arenes-empireEt le changement démarre dès le 7 octobre, avec deux grosses sorties dont nous vous reparlerons bientôt : Supersourde, de Cece Bell (El Deafo, en VO), autobiographie d’une enfance-adolescence sourde, célébrée aux États-Unis notamment par un Eisner Award (catégorie jeunesse) ; et Le Cas Alan Turing, biographie de ce mathématicien de génie, inventeur du premier ordinateur, par Arnaud Delalande et Éric Liberge. Viendra ensuite, le 21 octobre, L’Empire, une ambitieuse « histoire politique du christianisme », par OIivier Bobineau et Pascal Magnat.

__________________________

Supersourde.
Par Cece Bell. Le 7 octobre, 242 p., 19,90 €.

Le Cas Alan Turing.
Par Arnaud Delalande et Éric Liberge. Le 7 octobre, 100 p., 18 €.

L’Empire #1 – la genèse
Par OIivier Bobineau et Pascal Magnat. Le 21 octobre, 180 p., 22 €.

__________________________

les-arenes-supersourde-image

Publiez un commentaire