Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 19, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Les Codeurs de l’ombre #1-2

13 janvier 2017 |
SERIE
Les Codeurs de l'ombre
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
7.95 €
DATE DE SORTIE
05/01/2017
EAN
B01M6TRZR9
Achat :

Des oiseaux robots, des murs recouverts du chiffre 9, un local d’entretien cadenassé… Quelque chose ne tourne définitivement pas rond à la Stately Academy. Hopper, fraîchement débarquée dans l’établissement, l’a bien remarqué et avec l’aide de ses nouveaux amis Eni et Josh, elle entreprend de découvrir les mystères cachés de l’école. Très vite, la bande de collégiens va réaliser que les énigmes qui se dressent sur son chemin doivent se résoudre… en codant ! Les trois amis deviennent alors des « codeurs de l’ombre », et se familiarisent avec les incroyables pouvoirs de la programmation informatique.

les_codeurs_de_lombre_image1Sous couvert d’un scénario classique de BD d’aventure à destination de la jeunesse, la vraie vocation de Codeurs de l’ombre est d’initier les enfants à la programmation. Si la France avait déjà pu découvrir les talents d’auteur-dessinateur de Gene Luen Yang (Boxeurs & Saints, American Born Chinese), l’Américain a revêtu pour cette série sa casquette de professeur d’informatique. La vulgarisation, enjeu central pour la série, est plutôt réussie. La grande force de la narration est de fonctionner en deux temps lorsqu’il s’agit des “leçons”, avec d’abord l’explication imagée, puis l’illustration dans un exemple pratique. Presque sans s’en rendre compte, on apprend les principes de base du binaire, de la programmation, et même quelques mots de chinois pour les plus attentifs ! Les astuces trouvées pour intégrer les “leçons” au récit fonctionnent étonnamment bien, avec une mention spéciale pour les oiseaux binaires.

Les auteurs ont su éviter l’écueil du “cahier de vacances” puisqu’on a véritablement affaire à une bande dessinée, avec des personnages attachants et un fil conducteur qui accroche. Bonne idée également d’avoir opté pour une fille comme chef de file, pour tordre le cou aux clichés sur l’univers geek qui serait essentiellement masculin. Mike Holmes, qui travaille notamment sur Adventure Time, apporte dynamisme et expressivité à la série par son trait typé manga et l’utilisation de trames, qui rappelle par moments un certain Scott Pilgrim.

La combinaison 0110 ne vous dit rien ? Vous avez toujours rêvé d’apprendre à coder pour briller en société ? C’est le moment de s’y mettre !

les_codeurs_de_lombre_image2

Publiez un commentaire