Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | December 6, 2019















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Les Sales Gosses

20 novembre 2019 |
SERIE
Les Sales Gosses
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
16 €
DATE DE SORTIE
18/10/2019
EAN
2889230864
Achat :

Dans la cité, pendant l’été, il n’y a pas grand-chose à faire quand on est un gamin sans le sou. Nizar aimerait séduire les filles et prétend qu’il est le « roi du bled » quand il part voir sa famille. Cathy fume des cigarettes en cachette, se fait martyriser par son frère et ne sait comment aider sa mère, seule. Fanny, elle, tente d’éviter les torgnoles quotidiennes du daron. Et il y a aussi Karine, Hugo, Saïd… Une bande de « sales gosses » qui tuent le temps trop long des vacances en jouant aux grands et en accumulant les petites bêtises. Des enfants s’apprêtant à entrer dans l’adolescence sans avoir des modèles d’adultes très reluisants.

les-sales-gosses_image1Au fil de saynètes courtes mais très denses dans les thèmes abordées, Peggy Adam (La Gröcha) brosse le portrait d’une jeunesse désoeuvrée, assez banale finalement, intemporelle aussi. Des gamins laissés à eux-mêmes les longues journées d’été, à jouer au ballon ou à action ou vérité, à visiter les caves des immeubles, à se raconter des histoires qui font peur. À répéter les attitudes et les mots des adultes, sans bien les comprendre. À singer la domination homme-femme, le racisme latent. À cacher ses failles, sa honte, sa peur. Et parfois à s’ouvrir et peut-être trouver du soutien. C’est juste, simple et très fort. Car l’autrice, de son trait vif et caricatural juste ce qu’il faut, bien modelé par une mise en couleur en aplats efficace, saisit brillamment ce qui fait un enfant : un élan vital, des émotions à fleur de peau et un potentiel énorme qui ne demande qu’à éclore. Et elle montre aussi qu’il en faut peu pour que cette trinité soit étouffée par une éducation violente ou absente. Toutefois, Peggy Adam refuse tout misérabilisme et constat définitif : ses Sales Gosses ont faim de vie et de grandir, et nous avec eux.

les-sales-gosses_image2

Publiez un commentaire