Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 20, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

10 Comments

Magasin sexuel #1 ***

11 mars 2011 |

magasin_sexuel_couvbienPar Turf. Delcourt, 14,95 €, le 2 mars 2011.

Le petit village des Bombinettes respire le calme et la simplicité. Mais deux événements vont venir bousculer cette apparente quiétude campagnarde : le vol du ‘i’ de l’enseigne du bistrot Le Bar du coin (je vous laisse faire la soustraction) et surtout l’installation sur le marché du lundi d’un sex-shop ambulant ! Ce qui met un peu de couleurs à côté de l’étal de patates, mais n’est pas du goût de tous les concitoyens. magasin_sexuel_imageNi de Monsieur le maire et de ses grands principes. Quoique la jeune tenancière de ce commerce d’un nouveau genre est plutôt avenante…

Après sa longue saga La Nef des fous, Turf revient avec un projet plus modeste, mais pas moins intéressant. Son univers reste fantaisiste, mais ancré dans un décor plus familier, celui des petits villages français engoncés dans leurs habitudes et leurs préjugés. Attention, on n’est pas ici dans la chronique rurale réaliste. Non, Magasin sexuel est un petit bonbon acidulé, piquant par moments, tendre à d’autres. Car Turf ne donne pas de leçon, de joue pas au méchant, et ne surfe jamais avec le glauque ou le sordide. Son édile, évoquant immanquablement le maire de Champignac, est un personnage parfaitement campé, une sympathique caricature d’un politicien d’un autre temps. Et sa description du commerce sexuel est plutôt joyeuse et bon enfant – la séquence où l’héroïne donne des notes aux films pornos est tout simplement délicieuse. Voici donc un premier tome (sur deux) attachant, porté par un graphisme délicat et une mise couleurs éclatante.

bouton_nbd Achetez Magasin sexuel T1 sur Fnac.com
Achetez Magasin sexuel T1 sur Amazon.fr

magasin_sexuel_image2

Commentaires

  1. Francis Pincemoi

    Mouais, je ne partage guère votre enthousiasme, ayant lu le premier chapitre dans le premier numéro de l’Immanquable (les suivants ne vont pas me manquer). Dialogues trop longs, le maire ressemble trop à celui de Champignac et le livre semble avoir Renault comme sponsor.

  2. Francis Pincemoi

    Mouais, je ne partage guère votre enthousiasme, ayant lu le premier chapitre dans le premier numéro de l’Immanquable (les suivants ne vont pas me manquer). Dialogues trop longs, le maire ressemble trop à celui de Champignac et le livre semble avoir Renault comme sponsor.

  3. Gilles

    D’accord avec Pincemi, on dirait une vieille bd Glénat de 1982, celles qui perdent leurs pages, c’est vraiment super ringard, aussi bien le dessin hideux que le scénario.

  4. Gilles

    D’accord avec Pincemi, on dirait une vieille bd Glénat de 1982, celles qui perdent leurs pages, c’est vraiment super ringard, aussi bien le dessin hideux que le scénario.

  5. Francis Pincemoi

    Merci pour votre support sympathique, cela change pour une fois des insultes et des vulgarités des vulgaires et grossiers merles qui encombrent ce forum. Cordialement

  6. Francis Pincemoi

    Merci pour votre support sympathique, cela change pour une fois des insultes et des vulgarités des vulgaires et grossiers merles qui encombrent ce forum. Cordialement

  7. ça doit être mon côté vieille France qui ressort, mais moi j’ai adoré. J’ai beaucoup ri et apprécié le sens du détail des dessins et des textes.

  8. ça doit être mon côté vieille France qui ressort, mais moi j’ai adoré. J’ai beaucoup ri et apprécié le sens du détail des dessins et des textes.

Publiez un commentaire