Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 22, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

3 Comments

Manu Larcenet, retour en enfance !

24 septembre 2013 |

Manu Larcenet s’aventure du côté de l’illustration jeunesse avec Le Loup qui mangeait n’importe quoi, écrit par Christophe Donner.

loup_larcenet_couvLe Retour à la terre, Le Combat ordinaire, Blast Vous connaissez Manu Larcenet auteur de bande dessinée. Mais c’est du côté du rayon des livres pour enfants qu’il faut aller jeter un coup d’oeil pour trouver le dernier album signé de cet auteur, déjà multicarte et qui ajoute ici, avec brio, une nouvelle corde à son arc.

Manu Larcenet ne s’est pas lancé tout seul dans cette nouvelle aventure, il est même bien épaulé, en la personne de Christophe Donner, un auteur jeunesse plutôt discret ces derniers temps, mais largement récompensé pour plusieurs de ces ouvrages dans le milieu des années 90 (Un cheval qui sourit, Mon affreux papa, L’Empire de la morale). Cette alléchante collaboration a donné naissance à un album réellement décapant, Le Loup qui mangeait n’importe quoi. L’histoire d’un loup, vous l’aurez compris, qui avale tous ceux qui ont le malheur de se trouver sur son chemin, et qui, par la même occasion, hérite de leurs défauts et autres anomalies de la nature.

Dès les premières pages, on se rend compte que les auteurs se sont bien amusés et ont vite trouvé un juste équilibre dans leur collaboration. Ils vont chercher les enfants sur un terrain qu’ils connaissent, les contes et les histoires de loups, tout en les amenant tranquillement là où ils ne s’y attendent pas. C’est drôle, décalé et impertinent, on en redemanderait presque !

_______________________________

Le Loup qui mangeait n’importe quoi.
Par Manu Larcenet et Christophe Donner.
Mango jeunesse, 14,50 €, le 13 septembre 2013.

Achetez-le sur Amazon.fr

_______________________________

loup_larcenet_couv
loup_larcenet_couv

Commentaires

  1. Christian

    Il doit y avoir bien un millier d’illustrateurs jeunesse qui sont bien meilleurs que Manu Larcenet, mais lui il a la carte. C’est rageant.

  2. François Pincemi

    Larcenet avec Pennac pour les grands chez Gallimard, et avec Donner chez Mango pour les petits!! de quoi s’acheter une nouvelle casquette rouge….

  3. Karel

    En plus c’est moche.

Publiez un commentaire