Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 23, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

Mister Hollywood #1 **

5 janvier 2009 |

mister_hollywood1_couv.jpgpasmal.jpgPar Éric Lenaerts et Gihef. Dupuis, 10,40 €, le 9 janvier 2009.

Il s’appelle Orson Wells, mais il n’y a pas que l’orthographe qui le différencie du génial cinéaste. En effet, le jeune Orson est un scénariste brillant, mais en devenir, un type relativement attirant, mais maladivement asthmatique, et, à 25 ans, il ne semble pas prêt de réaliser une grande oeuvre (Orson Welles avait son âge quand il réalisa Citizen Kane…). Pourtant, il part à l’assaut d’Hollywood, et découvre les joies de la drogue, des starlettes et des coups bas, si communs dans cette machine à rêves…

mister_hollywood_case.jpgPour sa première série en tant que scénariste, Gihef (Haute Sécurité) rend un hommage appuyé et érudit au cinéma américain de l’âge d’or, celui des Billy Wilder et autres Joseph Mankiewicz. Gare au lecteur qui ne maîtriserait pas ses classiques, car les références à ceux-ci sont aussi nombreuses que les étoiles qui pavent les trottoirs d’Hollywood Boulevard… Derrière le vernis cinéphile et le portrait un peu convenu de l’industrie du cinéma, ce premier volume est riche en événements et propose une intéressante galerie de personnages. La ligne claire d’Éric Lenaerts, évoquant celle de Philippe Berthet (Pin-Up), sert le propos de manière efficace, sans être véritablement inventive. Un début de série sympathique mais sans surprise, qui se laisse lire avec un plaisir modéré.

Achetez Mister Hollywood T1 sur Amazon.fr

Commentaires

Publiez un commentaire