Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 17, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Ne passez pas à côté de « Cul de sac »!

14 mars 2017 |

cul_de_sac2_couvL’on avait été enchanté par le tome 1 de Cul de sac l’an dernier. On l’est plus encore par ce deuxième volume fraîchement sorti des presses d’Urban Comics !

Celui-ci a une nouvelle fois pour protagonistes les Otterloop. Madeline et Peter, un couple d’Américains (très) standards, et leurs enfants, Alice et Petey, habitent un pavillon sis dans la banlieue de Cul-de-Sac. S’intéressant avant tout aux jeunes Otterloop – Alice a quatre ans, Petey a tout juste dépassé la dizaine –, Richard Thompson fait graviter autour d’eux des figures nullement secondaires. Parmi elles, on compte Dill, Beni ou Nara – des condisciples de maternelle d’Alice – ou bien Ernesto et Viola, des camarades de Collège de Petey.

11FR_INT_CUL-DE-SAC_02_FR_PG010-050.pdf

Toujours aussi virtuoses, l’écriture et le trait de Cul de sac excellent à restituer les points de vue de Petey et plus encore d’Alice, la véritable héroïne de la série. Les moments les plus banals de leur quotidien se muent ainsi en autant d’épisodes extraordinaires et réjouissants. La maestria scénaristique de Richard Thompson transforme tel échange entre Alice et son frère sur les cadeaux de Noël en une escalade surréaliste, culminant en une explosion hilarante de paranoïa enfantine quant à un Père Noël espion !

13FR_INT_CUL-DE-SAC_02_FR_PG010-050.pdf

Quant au graphisme, il donne littéralement à voir la Quatrième dimension qu’est le réel aux yeux d’Alice. Épousant son regard, le pinceau de Richard Thompson métamorphose un toboggan en une Tour de Babel proliférante ou Big Shirley – la chienne de la grand-mère d’Alice – en une chimère mêlant le canin et le pachydermique…

23FR_INT_CUL-DE-SAC_02_FR_PG010-050.pdf

Mais si lecteurs et lectrices riront plus d’une fois avec ce tome 2 de Cul de sac, il n’est pas impossible que sa dernière planche leur arrache une larme. Elle rappelle en effet que Richard Thompson est mort en juillet 2016 de la maladie de Parkinson. En souffrant depuis 2008, le dessinateur aura cependant réussi à composer une dernière série de strips réunis en un troisième volume de Cul de sac à paraître chez Urban Comics.

____________________

Cul de sac #2.
Par Richard Thompson.
Urban Comics, 352 pages, février 2016, 22,50 €.

____________________

Publiez un commentaire