Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 18, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Nirvana #1

14 mars 2017 |
SERIE
Nirvana
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
7.50 €
DATE DE SORTIE
08/02/2017
EAN
281894077X
Achat :

Yachiyo est une collégienne au grand cœur, qui consacre tout son temps libre à œuvrer pour le bonheur de son prochain. Alors qu’elle s’envole pour une mission à l’étranger, son avion prend feu et s’écrase, tuant la jeune fille sur le coup. Se réveillant dans ce qu’elle pense être le paradis, elle découvre en réalité un monde relié au nôtre par un cycle de réincarnation, et dont les habitants reconnaissent en elle la nouvelle personnification de la déesse de l’harmonie, Sakuya. Yachiyo se voit donc confier le rôle de restaurer la paix dans les douze pays de ce monde, menacés par des forces sombres qui semblent convoiter le pouvoir dont elle a mystérieusement hérité…nirvana-1-image1

Cette nouvelle série de Doki Doki ne fait pas vraiment de vagues dans l’univers déjà vaste des shônen de fantasy. Le contexte mythologique de l’histoire est intéressant, mais il aurait mérité une petite annexe pour introduire les termes et références utilisés, dont la plupart seront inconnus du lecteur occidental. Le scénario, de son côté, n’échappe malheureusement pas aux poncifs du genre : héroïne naïve et courageuse, quête de pouvoir, artefact magique, dialogues pleins de bons sentiments… Même s’il est un peu tôt pour juger de l’intérêt de la trame principale, ce sont globalement des situations et des personnages vus et revus que nous sert ce premier tome. Toutefois, le choix d’une héroïne est encore assez peu commun dans ce genre de récits pour être salué, a fortiori lorsque celle-ci n’est pas mise en avant pour ses formes.

Sans être particulièrement original, le dessin de Sayuki (Les Six destinées) est agréable et bien exécuté. Les designs des différents avatars de Yachiyo, basés sur les signes du zodiaque chinois dont elle emprunte la force, sont assez réussis. Les scènes de combat sont plutôt soft, ce qui semble destiner ce manga à la tranche la plus jeune du lectorat shônen.

Divertissant à défaut d’être mémorable, Nirvana peine pour l’instant à sortir du lot. Ce premier tome est donc à réserver aux plus jeunes, que le scénario sentant le réchauffé a moins de chances de rebuter.

© 2017 EDWORD RECORDS / 1st PLACEnirvana-1-image2

Publiez un commentaire