Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | September 28, 2020















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Nick Carter et André Breton, une enquête surréaliste

8 janvier 2020 |
SERIE
Nick Carter et André Breton, une enquête surréaliste
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
20.90 €
DATE DE SORTIE
20/11/2019
EAN
2302078985
Achat :

Certains des surréalistes, et André Breton au premier chef, aimaient certains des feuilletons fantastico-policiers de leur époque, dont les aventures américaines du détective Nick Carter. Leur imaginaire ésotérique, leurs ressorts narratifs proches de l’absurde des rêves, leurs personnages comme des mélanges automatiques de figures de la littérature, de la mythologie ou de songes secrets. En fin connaisseur de tout cela, et en vrai conteur inspiré, David B. s’est à son tour emparé de Nick Carter en le plongeant littéralement dans le milieu sauvage des surréalistes !

nick-carter-et-andre-breton_image1Un peu à la manière de son Mort détective, l’auteur propose une grande image horizontale par page, avec un titre de chapitre, saugrenu et évocateur, accompagnée d’un texte court. Et à travers l’enquête de Carter, cherchant un peu de l’esprit magique perdu de Breton, il raconte en creux la dissolution du groupe surréaliste, mené à sa perte par l’autoritarisme de celui qui s’était autoproclamé son pape. On y croise ainsi Desnos, Magritte et les Belges, Dali et Gala, mais aussi des figures imaginées par Max Ernst ou la vénéneuse héroïne d’André Breton, Nadja. Et des truands en pagaille, aux surnoms croustillants, comme David B. les chérit, comme autant de possibilités d’histoires. Au milieu, dans ce tourbillon onirique d’un somptueux beau noir et blanc, Nick Carter devient un personnage surréaliste sans y prendre gare, et Breton une figure évanescente – à défaut d’un vrai méchant – de bande dessinée.

Pas sûr toutefois que les non fans de David B. et/ou les néophytes en surréalisme y trouvent leur compte… Ceux-là devront alors lâcher prise et se laisser hypnotiser par chaque tableau, en dégustant à petites doses ce qui est autant un beau livre qu’une bande dessinée atypique. Cela vaut le coup, tant David B. est un dessinateur et un conteur hors norme.

Publiez un commentaire