Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | June 14, 2024















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

November #1-2

14 mars 2023 |
SERIE
Novembre
ALBUM
Novembre - 1
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
24 €
DATE DE SORTIE
02/11/2022
EAN
2377319033
Achat :

Novembre CaseDee a un boulot pour le moins étrange, un de ceux dont il ne vaut mieux pas trop savoir ce qu’il cache et ce qu’il implique de peur de prendre ses jambes à son cou. Qu’importe, il faut bien gagner sa vie et c’est bien trop payé pour se permettre de refuser l’offre. Chaque matin, elle a ainsi pour mission d’acheter le journal, de déchiffrer le code qu’il contient et de le diffuser par ondes radio depuis le toit d’un immeuble. Immanquablement, un jour, l’absence de message crypté déclenche une descente aux enfers.

Les incursions des éditions Sarbacane dans le comics américain sont particulièrement rares. Par conséquent, quand ils mettent la main sur un ouvrage transatlantique, c’est qu’il y a des raisons. Et d’évidence, ça saute aux yeux très rapidement tant Matt Fraction ne lésine pas sur les moyens. Son scénario, volontairement déstructuré, sait nous trimballer, nous perdre, entre les intrigues et les temporalités, pour mieux nous captiver et nous récupérer.

S’appuyant sur un gaufrier offrant peu de manœuvre et un sacré rythme, la Française Elsa Charretier parvient à suivre l’histoire ciselée de son confrère américain. Mieux, jouant sur les cadrages, la surprise et la vivacité de son trait, elle surprend autant qu’elle captive. Pour soutenir son trait, la mise en couleur de Matt Hollingsworth engage le malaise, la noirceur et la sanguinolence de leur histoire grâce à ses gammes chromatiques restreintes soulignant l’âpre violence de leur polar commun.

Avec ses dialogues qui font mouche, ses flics ripous et ses héroïnes fortes, ce polar urbain, noir et violent fait se rencontrer trois femmes dans un thriller choral qui se referme sur ses protagonistes et que ne renierait pas Quentin Tarantino.

 

Traduction : Sylvain Coissard

 

Novembre Planche

Publiez un commentaire