Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 20, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Piège nuptial ***

23 août 2012 |

picto-critique-V3-3piege_nuptial_couvPar Christian de Metter, d’après le roman de Douglas Kennedy. Casterman, 18 €, le 22 août 2012.

Mais qu’est venu faire Nick dans cette galère ? Journaliste désoeuvré et fatigué, cet Américain parcourt l’Australie sans autre but que de voir du pays. Un pays pas toujours très riant, entre autochtones ivres morts ou peu polis, et kangourous  suicidaires. C’est sans doute pour ça que l’insouciance de la jeune et blonde (et entreprenante) Angie va l’attirer… dans un piège.

piege_nuptial_imageExcellente idée que celle de Christian de Metter d’adapter le roman de Douglas Kennedy (aussi connu sous le nom de Cul de sac), huis clos étouffant à ciel ouvert, dans lequel le héros est prisonnier d’une ville quasi-fantôme et de ses habitants dégénérés, en plein milieu du désert australien. De son style très pictural, tout en nuances si humaines, l’auteur de Marilyn, de l’autre côté du miroir ou Scarface offre un suspense terrifiant, dans lequel les bouffées de chaleur du héros coincé sous un soleil de plomb succèdent sans crier gare au frisson glacé du lecteur lors des confrontations avec les maîtres des lieux. Nick est retenu dans une sorte d’asile psychiatrique sans mur, avec aucun espoir d’en sortir (ou presque) et Christian de Metter manoeuvre très habilement pour que l’identification du lecteur fonctionne juste ce qu’il faut (on a peur avec lui, et l’on aimerait sans cesse lui crier qu’il est en danger), comme dans les meilleurs thrillers horrifiques de cinéma. Mais il s’agit là de bande dessinée, et l’art consommé de l’ellipse de l’auteur et sa sobriété dans les dialogues et la mise en scène prouvent à nouveau qu’il excelle dans l’adaptation romanesque.

Achetez Piège nuptial sur Fnac.com
Achetez Piège nuptial sur Amazon.fr
Achetez Piège nuptial sur BDFugue.com

Publiez un commentaire