Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 19, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

Pigeons verts ***

25 février 2009 |

pigeons_verts.jpgbien.jpgPar Javi Aznarez. Casterman/KSTR, 16 €, le 11 février 2009.

À quoi ressemblerait une Terre sans plantes ni animaux? À une ville terne, peuplée de pauvres et de dépressifs se nourrissant d’algues et de compléments vitaminés. Où les obèses font figure de sex-symbols, les derniers chats et chiens croupissent dans un zoo et les écologistes ruminent leurs idées noires. Tel est le monde imaginé par Javi Aznarez, qui signe ici un premier album magistral.

pigeons_verts_image.jpgPas facile de créer une fiction d’anticipation qui soit à la fois cohérente et originale. Le jeune auteur espagnol de Pigeons verts y réussit parfaitement, en empruntant autant aux films Soleil vert et Brazil, qu’aux BD de Nicolas de Crécy (Le Bibendum céleste) ou Frederik Peeters (Les Miettes ou Koma). Mais ces références discrètes et de bon goût n’alourdissent pas son histoire, et il parvient à s’en détacher facilement. Il instille ainsi un rythme tranquille à une intrigue faite de rebondissements étonnants, n’hésitant pas à insister sur le ton loufoque qu’il impose depuis le début. De l’ado attardé à la jolie révolutionnaire, en passant par le vieux notable au visage lifté façon Vladimir Poutine, ses personnages sont des losers nés, à différents degrés. L’idée de saupoudrer d’humour ce monde futuriste, anxiogène et sans verdure, est tout à fait bienvenue.pigeons_verts_image2.jpg

Le dessin précis et efficace, à défaut d’être renversant d’originalité, compte également parmi les grandes qualités de cet album d’une centaine de pages, au même titre que les belles couleurs de Xavier Casals. Avec un trait souple, un découpage dynamique évoquant parfois le dessin animé et des cadrages audacieux, Javi Aznarez se pose comme un talent à suivre de très près.

Achetez Pigeons verts sur Amazon.fr

Commentaires

Publiez un commentaire