Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 18, 2018

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Plus près de toi #1

13 février 2018 |
SERIE
Plus près de toi
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
14.50 €
DATE DE SORTIE
06/10/2017
EAN
2800163003
Achat :

Pour Addi, jeune Français du Sénégal se préparant à devenir prêtre, la guerre qui fait rage en Europe semble bien loin. Et pourtant, celle-ci vient tout de même chambouler son destin lorsque son père le conjure de s’engager dans l’armée française pour défendre une « mère patrie » à des milliers de kilomètres de chez lui. C’est ainsi qu’Addi et ses camarades arrivent en 1940 sur le sol français, où ils sont rapidement mis en déroute par les troupes allemandes, et envoyés dans un camp de travail dans la campagne bretonne. Là-bas, le jeune séminariste fait la rencontre de Jeanne, une institutrice dont le mari est porté disparu sur le front, avec laquelle il va petit à petit tisser des liens. Mais si c’est à la guerre que les jeunes gens doivent cette rencontre inespérée, c’est elle aussi qui risque bien de les séparer…

Le prolifique Kris (Un maillot pour l’Algérie, Notre Mère la Guerre), qui affectionne décidément les récits historiques, nous narre un surprenant choc des cultures, au travers duquel est peint un portrait nuancé d’un petit village breton sous l’Occupation. L’occasion de voir une période maintes fois traitée en BD sous un angle nouveau, et de rendre hommage à des soldats coloniaux trop souvent effacés des récits de guerre.

Fournier, qui a récemment fêté ses 50 ans de carrière, opte ici pour un trait à mi-chemin du style de ses années Spirou et du dessin plus réaliste des Chevaux du Vent, une de ses œuvres plus récentes. On retrouve ainsi dans les personnages son goût de la caricature et du comique, ce qui peut dérouter au premier abord pour un album traitant d’un sujet aussi grave. Mais le décalage est assez rapidement dépassé, d’autant que le ton de ce premier tome est globalement plutôt léger au regard du contexte.

Pourtant, comme les auteurs le laissent entrevoir dès les premières pages de l’album, le dénouement de ce diptyque ne sera pas rose pour leurs personnages. On espère donc que le duo saura mener à bien ce récit, qui nous rappelle que, guerre ou non, la vie continue et les sentiments naissent au mépris des origines et des convenances.

Publiez un commentaire