Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | December 11, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Pourquoi j’ai voulu détruire ce monde ****

30 avril 2012 |

picto-critique-V3-4pourquoi_jai_voulu_detruire_ce_monde_couvPar Bicargo. Ankama, avril 2012.

Il y a longtemps, on imaginait que le XXIe siècle serait celui des voitures volantes, de la nourriture en comprimés et des voyages intergalactiques. Que les hommes auraient colonisé le système solaire et vivraient un avenir technologique riant, sur la Terre ou ailleurs. Force est de constater qu’il n’en est rien. Mais Bicargo a fait de ce fantasme le point de départ et le décor de son livre, un brillant hommage à la science-fiction des années 60.

pourquoi_jai_voulu_detruire_ce_monde_image1On y suit Deirdre, jeune femme pleine de vie, née dans une station stellaire florissante, mais rêvant de visiter la Terre. Car c’est le berceau de l’humanité et c’est là qu’habite Karl, un garçon mystérieux avec qui elle entretient une correspondance régulière. Elle finit par se lancer, accomplit ce long voyage. Mais arrivée là-bas, elle déchante : le quotidien y est cher et difficile, la voilà contrainte de devenir serveuse pour économiser en attendant de rencontrer Karl…

pourquoi_jai_voulu_detruire_ce_monde_image2Sous la forme d’un road-movie qui s’interrompt à la première étape, ce one-shot narre le parcours initiatique d’une petite fille gâtée qui devient une adulte responsable. Qui va se confronter à la misère, la futilité, la grisaille, la maladie, la violence, la mort. Une aventure loin des étoiles, dans une Terre futuriste qui ressemble pas mal à la nôtre (en pire, et en plus fluo). De cette idée simple et si récurrente dans les oeuvres de fiction, Bicargo (qu’on avait découvert, épaté, sur Mutafukaz #0 avec Run) bâtit une bande dessinée de très haute tenue, exploitant ses thèmes consciencieusement et avec retenue, ne cédant jamais aux sentiments factices. Il réussit la prouesse de créer des personnages de chair et de sang dans un univers pourtant très synthétique, offrant ainsi au lecteur une identification immédiate. Dès lors, on suit les pérégrinations laborieuses de son héroïne en souffrant, en riant, en pleurant avec elle, sans jamais vouloir s’en défaire. Et l’environnement graphique, invoquant l’esthétique 60’s-70’s sans jamais la pasticher, joue à plein dans cette réussite : d’une précision implacable, ses trames, transparences, jeux de couleurs et de style éblouissent par leur beauté et leur raffinement. Un tel travail, dans ce registre visuel, est rarissime et mérite d’être salué.

Au final, Pourquoi j’ai voulu détruire ce monde est une bande dessinée d’une vraie cohérence, d’une profonde originalité et d’une beauté éclatante. Une belle surprise, mais alors vraiment très belle.

Achetez Pourquoi j’ai voulu détruire ce monde sur Fnac.com
Achetez Pourquoi j’ai voulu détruire ce monde sur Amazon.fr

pourquoi_jai_voulu_detruire_ce_monde_image3

Publiez un commentaire