Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | April 11, 2021















Retour en haut de page

Haut de page

One Comment

Richard Corben est mort

10 décembre 2020 |

L’auteur américain Richard Corben est décédé le 2 décembre à l’âge de 80 ans.

© Dona Corben

© Dona Corben

Né en 1940 à Anderson, dans le Missouri (États-Unis), Richard Corben commence à travailler dans les années 1960, mais c’est dans la décennie suivante qu’il trouve sa voie, dans les magazines Creepy et Eerie. C’est en effet dans les genres horrifique, fantastique et SF qu’il développe son style musculeux et pointilleux, et des histoires originales, jusqu’à devenir une icône de la contre-culture de l’époque et une référence du rayon. En France, Actuel et Métal Hurlant importeront ses comics dès les années 70.

Expérimentateur courageux, avide de développer son oeuvre en toute indépendance, Richard Corben tente même l’auto-édition, en créant son label Fantagor. Mais l’aventure ne dure pas, et c’est Marvel et DC qui donnent l’occasion au dessinateur de poursuivre son oeuvre, sur Hulk ou Luke Cage, dans les années 2000. Il dessine aussi pour Hellboy notamment.

corben18

 

En France, les éditions Delirium ont entrepris de publier des anthologies et des récits inédits de Richard Corben, tels Ratgod, Esprit des morts, Ragemoor, Grave et Deneus… Et de ce fait, elles ont largement aidé à redonner la place que l’auteur méritait dans le panthéon du 9e art. Jusqu’à ce qu’il soit élu Grand Prix d’Angoulême en 2018.

corben22

 

Au-delà des sujets traités, que ce soit des adaptations d’Edgar Poe ou des histoires originales, Richard Corben était un dessinateur audacieux, perfectionniste, qui n’a cessé de tester différentes techniques et de les mélanger : plume, peinture à l’huile, aérographe, collage, trame… Jusqu’à inventer des procédés aux résultats aléatoires en matière de quadrichromie ! La très grande exposition que lui a consacrée le Festival d’Angoulême, l’année suivant son Grand Prix, l’a fort justement mis en lumière.

FIBD2019-affiche-corben

 

Commentaires

  1. riboulet

    Pour nous prouver, au cas ou on ne serait pas au courant, que les journalistes sont vraiment devenus des incapables…
    Ouest France vient d’annoncer la mort du dessinateur Richard CORBEN…
    …En illustrant son article avec une photo de Bernard Cosandey alias COSEY, qui lui est bien vivant !!!
    Cela pourrait être « drôle », si les temps troubles que nous vivons n’avaient pas achevés de révéler l’incurie médiatique.
    Ici, nous avons une nécrologie qui est basée sur une dépêche AFP a peine retouchée, balancée a la va vite pour faire le scoop.
    Pas de vérification, hop on sort une photo de yohann Bonnet des archives d’Angoulême représentant le dessinateur COSEY avec le sous titre suivant:
    « Le dessinateur Corben au 45° festival d’Angoulême le 24 janvier 2018. »
    Pour s’enfoncer encore plus, l’auteur de cet article non signé, rajoute un tweet du dessinateur américain Mike Mignola, illustré par un portrait de Corben dont on voit bien qu’il n’a rien a voir avec la photo de Cosey.
    (…)

Publiez un commentaire