Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 19, 2018

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

RVB, la curieuse collection numérique d’Hécatombe

21 juin 2018 |

collection-rvb_home collection-rvb_photoeLes petites éditions suisses Hécatombe ont lancé en mai Collection RVB, un projet numérique innovant et excitant.

Hécatombe s’est notamment fait connaître par Un fanzine carré, son collectif lauréat du Prix de la BD alternative à Angoulême en 2014. Ce petit éditeur suisse publie des livres de dessin et des bandes dessinées à l’audace formelle poussée, notamment les travaux de Yannis La Macchia, son éditeur. C’est d’ailleurs lui qui a initié Collection RVB, un projet numérique qui cherche à exploiter au mieux les possibilités de lecture sur écran.

Le principe est intrigant. Dans des mini-BD comme des cartes de voeux à l’italienne à déplier en quatre volets, après un strip ou un long dessin, on trouve une zone à gratter. Dessous, un code, qui permet, une fois son compte créé, d’intégrer la BD numérique dans sa collection sur le site collectionrvb.com. Et là, les bandes dessinées en ligne se déploient en fresques à faire défiler avec sa souris et dans lesquelles il faut cliquer sur des zones colorées ou des personnages pour ouvrir des saynètes cachées. Saynètes sous forme de strip ou de cases à faire défiler ou de BD à scroller verticalement. Le principe est plaisant, dynamique et mystérieux comme il faut, et malgré quelques petits soucis techniques, le résultat est efficace et pertinent.

Trois oeuvres sont déjà disponibles. Usini Comix de Buster Yañez présente une grande carte hyper détaillée de l’Usine, un haut lieu genevois de la contre-culture, pour lequel il a créé des strips à destination de la salle Kalvingrad. Ce sont ces strips, ainsi que des inédits, que l’on retrouve en cliquant sur les minuscules zones en rose dans cette grande image bleue. Punk et réjouissant.

collection-rvb_usini_carte
collection-rvb_usini_strip

 

Dans Tribulations terriennes, Antoine Fischer a donné une belle dimension à ses larges dessins aux mille traits et hachures qu’il conservait dans ses tiroirs. Au fil de sa fresque naturaliste à faire défiler de gauche à droite, on clique sur les animaux et l’on découvre une petite BD saugrenue, bien plus légère que la fresque au style proche de la gravure. Et l’on finit par découvrir une vision décalée de l’évolution, plutôt cocasse.

collection-rvb_tribulations-terriennes

 

collection-rvb_orianne-lassus2

Enfin, Oriane Lassus (Le Meilleurissime Repaire de la Terre) propose avec Sylvie pour la caisse 5 une immersion en défilement horizontal dans un supermarché, entre les employés fatigués, le petit chef dégueulasse et les clients paumés. Où l’on clique sur l’un ou l’autre pour découvrir une version cachée de cette journée de courses (en scroll vertical), qui vire au délire fantastique. Une belle réussite, très ludique et graphiquement prenante.

Voilà une initiative numérique originale et solide, vraiment audacieuse, au concept qui ne demande qu’à se développer. À suivre de près, surtout que chaucun de ces « petits récits » (il y en aura des plus longs) ne coûte que 5 € !

Images © Hécatombe / Buster Yañez / Antoine Fischer / Oriane Lassus

collection-rvb_orianne-lassus

Publiez un commentaire