Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | September 25, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

Six bonnes suites à dévorer en cette rentrée BD

5 septembre 2011 |

La nouvelle mode éditoriale consiste désormais souvent à diminuer le délai entre les différents tomes d’une série, ce qui fait qu’on peut désormais lire un diptyque en un an, par exemple. Et ce n’est pas le lecteur qui va s’en plaindre. Zoom sur plusieurs suites qui valent le détour.

Six tomes 2 qui devraient vous donner envie d’acheter les tomes 1, sortis en 2010 ou 2011 et qui nous avaient fait forte impression.

wollodrin2 bouton_nbdWollodrïn #2

Par Jérôme Lereculey et David Chauvel. Delcourt.

Sept prisonniers doivent récupérer une princesse prisonnière d’une tribu d’Orcs. Une pure aventure d’heroic fantasy, palpitante, sanglante et terriblement spectaculaire. Jusqu’au bout.

Lire la critique du tome 1.

doppelganger2 bouton_nbdDoppelgänger #2

Par Christophe Bec et Eric Corbeyran. Soleil.

Un conte fantastique dans le Sud de la France, avec un possible fantôme, un médium brûlé et surtout un homme harcelé par son double maléfique. De l’épouvante lêchée.

Lire la critique du tome 1.

ralph_azam2 bouton_nbdRalph Azam #2

Par Lewis Trondheim. Dupuis.

Une saga de fantasy signée Trondheim, et élégamment mise en couleurs par Brigitte Findakly. Avec des vannes, de la magie et plein de rebondissements. Le nouveau Donjon ? On n’en est peut-être pas si loin.

Lire la critique du tome 1.

vents_contraires2 bouton_nbdVents contraires #2

Par Ullcer et Régis Hautière. Delcourt.

Un parfait polar, avec des tueurs implacables, des marchands d’armes sympathiques et de courageux héros. Sur fond d’agro-business, de guerre des brevets et de piraterie informatique. De la dentelle.

Lire la critique du tome 1.

zombillenium2 bouton_nbdZombillénium #2

Par Arthur de Pins. Dupuis.

Le dessinateur de Péchés mignons confirme ici qu’il n’est pas que bon à calibrer de jolies nénettes sur ordinateur. Il est aussi doté d’un vrai sens de la dérision et d’un talent rare à la palette graphique. Contrairement à ce que pourrait laisser penser la couverture, voilà une bonne série d’humour pour tous publics.

Lire la critique du tome 1.

abelard2 bouton_nbdAbélard #2

Par Renaud Dillies et Régis Hautière. Dargaud.

Suite et fin du voyage initiatique de l’oisillon Abélard, qui découvre le monde et ses injustices avec ses grands yeux innocents. Un conte poétique, au dessin somptueux.

Lire la critique du tome 1.

Commentaires

Publiez un commentaire