Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | June 21, 2018

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

5 Mondes #2

29 mai 2018 |
SERIE
5 Mondes
ALBUM
Le Prince de Cobalt - 2
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
19.90 €
DATE DE SORTIE
15/02/2018
EAN
2070669009
Achat :

Le premier volume de cette nouvelle série nous présentait Oona, jeune danseuse de sable confrontée à la lourde tâche de restaurer l’équilibre sur les cinq planètes de son monde en rallumant les mystérieux phares des dieux félidés. Et alors que notre héroïne parvenait enfin à allumer le premier phare, le tome se terminait sur une bien étrange révélation : pourquoi sa sœur, disparue depuis des années, se trouvait-elle désormais dans le camp ennemi ? C’est ce qu’Oona va tenter de tirer au clair en poursuivant son aînée sur la lune bleue, fief d’une nation opprimée et hostile. Mais est-elle vraiment prête à affronter ce qu’elle va y découvrir ?

À la lecture de ce tome, aussi dense que le précédent (un petit résumé de ce dernier aurait d’ailleurs était bienvenu), on reste convaincu que l’on a affaire à une série jeunesse bien pensée et de qualité. Les cinq auteurs nous livrent encore une fois des personnages hauts en couleurs et des intrigues secondaires prenantes, dans un mélange de fantasy et de science-fiction que l’on apprécie toujours autant, et dont la mythologie devient de plus en plus intrigante.

Malgré tout, force est de reconnaître que ce deuxième volume souffre de quelques problèmes de rythme, avec des péripéties assez rapidement avalées et des révélations un peu trop prévisibles, du moins pour un lecteur adulte. Espérons également que les auteurs s’attarderont plus dans les tomes suivants sur les motivations du Simulacre, le « grand méchant », qui n’est pour l’instant pas grand-chose de plus qu’une force maléfique dont nos héros doivent se débarrasser.

Visuellement, la collaboration des trois illustrateurs fait une nouvelle fois plaisir aux yeux, et demeure un des gros atouts de la série. Le trait rond et doux, agréablement colorisé, et le fourmillement de détails dans les personnages et les environnements font vivre l’univers riche imaginé par Mark et Alexis Siegel.

On pardonne donc facilement les quelques hésitations de ce volume, et l’on continuera de suivre avec intérêt les aventures d’Oona et de ses amis à travers les trois tomes restants de ce qui est sans doute l’une des plus ambitieuses séries jeunesse du moment.

Publiez un commentaire