Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | December 15, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

« À boire et à manger » et « Tu mourras moins bête » s’épanouissent sur papier

10 janvier 2013 |

Avec humour, l’un traite de cuisine, l’autre de science. Tous deux l’ont d’abord fait sur leurs blogs, avant de se voir publier. Guillaume Long sort le second tome de A boire et à manger, tandis que Marion Montaigne donne une suite à Tu mourras moins bête.

abam_couvabamLe premier poursuit dans la veine du premier épisode, rassemblant des ingrédients variés. Et les lie avec un ton familier, où le tutoiement et une certaine autodérision — l’auteur se moque régulièrement de son niveau en dessin — s’imposent. On y déguste des recettes imagées (comment préparer des salsifis ou des épinards frais), on y glane de précieux conseils — pour ne pas voir rosir ses doigts en maniant une betterave, le faire sous l’eau ; ne jamais ôter les noyaux des cerises pour un clafoutis, car ils « donnent le goût » ; afin de s’épargner de sérieuses représailles italiennes, éviter la crème fraîche dans les spaghetti à la carbonara… L’ensemble est inégal (on s’ennuie un brin pendant un voyage à Stockholm, le récit d’une interview à France Inter manque de piquant), mais se laisse tout à fait agréablement consommer.

mourras_couvmourras_1Marion Montaigne, elle, poursuit la compilation des réponses du Professeur Moustache à des lecteurs qui lui envoient des cartes postales (illustrées par ses collègues Christophe Gaultier, Lisa Mandel, Emile Bravo ou Pénélope Bagieu — mais pourquoi les avoir imprimées dans un si petit format ?). Avec un mauvais esprit absolument réjouissant et un sens comique épatant, la jeune femme égrène de façon fantaisiste des éléments réels, issus d’une solide documentation et souvent vérifiés auprès de scientifiques. D’un trait lâché qui sert une narration rythmée — où les (bons) gags tombent avec une régularité impressionnante —, elle analyse le fonctionnement des cellules (celles de la peau expirent au bout de vingt jours, ce qui fait que le corps humain charrie en moyenne 2,5 kg de peaux mortes) ; établit que la puce n’a pas d’appareil génital et doit être perforée par le mâle ; creuse les raisons qui poussent l’homme à s’endormir « comme une grosse bouse » après l’orgasme ; interroge la raison d’être des organes vestigiaux (le coccyx, les tétons masculins)… C’est intelligent, malicieusement tourné, très moqueur — les frères Bogdanov ou Nicolas Sarkozy en prennent pour leur grade. Une sorte d’Il était une fois la vie (fameuse série animée des années 80), en beaucoup plus drôle.

mourras_2

————————————

A boire et à manger #2 — Les Pieds dans le plat
Par Guillaume Long.
Gallimard, 20€, le 9 novembre 2012.
Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr
Achetez-le sur BDFugue.com

Tu mourras moins bête #2 — Quoi de neuf, docteur Moustache ?
Par Marion Montaigne.
Ankama, 15,90€, le 13 septembre 2012.
Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr
Achetez-le sur BDFugue.com

Votez pour cet article

—————————————–

Publiez un commentaire