Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 18, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

Avengers : Joss Whedon réussit l’impossible

21 mai 2012 |

On craignait le pire avec Avengers, réunion ciné de super-héros qui nous avaient jusqu’ici bien déçus lors de leur apparition solo sur grand écran. Excellente surprise, le grand carnaval Marvel est réussi, plein d’humour et d’énergie, grâce surtout au talent du réalisateur, le décidément très doué Joss Whedon.

avengers_ironmanÇa y est ! Enfin ! Près de 50 ans après leur apparition en librairie et 8 ans après que Marvel ait formulé le rêve fou de mettre sur pied la plus incroyable des hyperfranchises de l’histoire du cinéma, les Vengeurs ont enfin atterri sur grand écran. Et miracle : après le chapelet de films assez moyens (on est sympa – lire ici les critiques de Thor, Captain America et Iron Man 2) livrés jusque-là dans l’optique d’organiser cette grande convention de la claque costumée, Avengers est une vraie petite fête. Pour ceux qui n’auraient vraiment, mais alors vraiment pas suivi, Avengers c’est tout simplement Iron Man, Hulk, Captain America et Thor réunis en un film, un seul, sous la même bannière (étoilée, forcément…). Vous en voulez encore ? L’athlétique Black Widow et l’archer Hawkeye sont aussi de la partie.

avengers_hulkAvec une telle armada de personnages (et d’acteurs pas forcément les moins ingérables, Robert Downey Jr., on pense fort à toi) à faire cohabiter en un peu plus de deux heures, mettre en scène le film avait tout du cadeau empoisonné. Le petit veinard choisi par Marvel, Joss Whedon, réussit l’impossible en parvenant à ménager pour chacun suffisamment d’espace pour s’exprimer. Voire se révéler, à l’image d’un Hulk, la très bonne surprise du film. Les aventures solo du géant vert au cinéma n’avaient jusqu’ici jamais vraiment convaincu. Fan éperdu de comics (et auteur émérite, comme en atteste son run plébiscité sur Astonishing X-Men), Whedon a parfaitement saisi qu’il était temps de laisser de côté les questionnements métaphysiques de Bruce Banner. Son Hulk est d’abord une tornade d’énergie brute qui détruit tout sur son passage avec le ravissement d’un gosse. Jouissif. Whedon lui a réservé les meilleurs gags et cerise sur le gâteau, après Eric Bana chez Ang Lee et Edward Norton chez Louis Leterrier, le personnage a enfin trouvé interprète à sa mesure : Mark Ruffalo est impeccable.

avengers_widowOn parlait de gags : Avengers en regorge au point de presque pouvoir s’envisager comme une comédie. Plume surdouée bien connue des fans de séries télé (Buffy, Angel, Dollhouse, Firefly), Joss Whedon trousse des dialogues hilarants, truffés de références malines à la pop culture, sa spécialité. On retrouve aussi dans son script, cosigné avec Zak Penn, une autre de ses griffes : la qualité des personnages féminins. On n’attendait pas une Black Widow – à peine esquissée dans Iron Man 2 – aussi développée. Mais que Whedon sache écrire, ce n’est pas vraiment un scoop.

C’en est davantage un de le découvrir metteur en scène de blockbuster pas manchot. Après une première partie un peu pépère, le film se met à gagner en intensité de scène en scène, pour culminer dans une longue bataille proprement bluffante. Gérer sept ou huit super-egos dissertant autour d’une table, facile (à dire, au moins). Les faire se bastonner comme des damnés contre une armée de méchants en plein Manhattan, sans que jamais l’action ne perde en lisibilité : un exploit, qui pourrait donner de belles leçons d’humilité au roi de la migraine pyrotechnique Michael Bay. avengers_thorEn totale harmonie voire en symbiose, Iron Man virevolte, Hawkeye décoche ses flèches, Hulk écrabouille, Thor fait tonner l’orage et on n’y perd pas son latin.

Alors tout n’est bien sûr pas parfait. Le discours sur l’héroïsme, plutôt habilement déployé par le film, pâtit de reposer en partie sur un Captain America pas encore tout à fait satisfaisant. La faute à un costume raté, un manque certain d’élégance au combat ou, plus certainement, à un interprète pied-tendre (Chris Evans)… Rien n’y fait, il ne rend pas honneur au Cap de papier. Le film pèche aussi par son super-vilain (Loki), pas bien mémorable.

Mais on dit ça surtout pour pinailler tant Avengers est un régal : un blockbuster aussi cool, futé et efficace qui crie à chaque scène son amour pour le matériau-source, il faut parfois se pincer pour le croire. On n’avait pas vu ça depuis les premiers Spider-Man de Sam Raimi.

Guillaume Regourd

_________________________

Avengers.
Un film de Joss Whedon.
Avec Robert Downey Jr., Mark Ruffalo, Chris Evans, Chris Hemsworth, Scarlett Johansson, Jeremy Renner, Samuel L. Jackson….
2h22, en salles depuis le 25 avril 2012.

Images © The Walt Disney Company France

_________________________

 

Commentaires

Publiez un commentaire