Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 22, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Baron Samedi ***

4 novembre 2010 |

baron_samedi_couvbienPar Dog Baker. Glénat/13 étrange, 17 €, le 13 octobre 2010.

En BD, comme ailleurs, il y a des ovnis. Des albums hors normes, qui surprennent dans le fond comme dans la forme, et qui ne sont pas forcément des trips d’auteurs insondables. Ce premier opus de Baron Samedi fait partie de ceux-là. Créée et auto-éditée par un auteur américain, qui a développé sa pratique du dessin en s’adonnant au tatouage en prison, cette histoire met en scène un héros criminel complètement barré : un jeune homme qui se venge de la France et de ses notables, en enchaînant les meurtres les plus violents qui soient. Et avec une sordide délectation !

baron_samedi_imageIrrévérencieux, libidineux, adepte de la torture, Baron Samedi est un personnage ayant dépassé toute morale, si ce n’est la sienne. Seuls comptent sa vengeance et le plaisir morbide qu’il tire à l’exécuter. Narrativement et visuellement, on est dans une série B outrancière et jouissive, où la lingerie fine côtoie les mares de sang, et où ni les femmes, ni les enfants ne sont épargnés. Sa ligne claire rétro, qui évoque par moments le travail d’un Ted Benoit, crée un contraste effrayant avec les séquences choc qu’elle dépeint. Bravo donc aux auteurs qui ont assuré la traduction et l’adaptation, Eric Adam et Didier Convard, car le matériau brut était fascinant mais confus et parfois difficilement lisible. Chapeau aussi à Pixel Vengeur, qui s’est chargé de la mise en couleur. Dog Baker et cette fine équipe réalisent ainsi un album délicieusement malsain, une histoire d’horreur pour rire et frémir, qui ne ressemble à aucune autre.

bouton_nbd
Achetez Baron Samedi sur Fnac.com
Achetez Baron Samedi sur Amazon.fr

Publiez un commentaire