Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | July 22, 2024















Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

Baru adapte l’infernale « Canicule » de Jean Vautrin

15 mai 2013 |

baru_canicule_introC’est un polar très noir, une histoire de famille et de gros sous qui se termine – terriblement – mal. Avec Canicule (Casterman), adapté d’un roman de Jean Vautrin, Baru se frotte à la violence à l’état pur. Il met en scène un gamin, Chim, qui pille le trésor de guerre de Jimmy Cobb, un truand en fuite. Mais le gangster, en voulant se cacher dans la ferme du beau-père de l’enfant, met le pied dans un nid de frelons… L’auteur de L’Autoroute du soleil et de Fais péter les basses, Bruno !, Grand Prix du Festival d’Angoulême 2011, raconte la manière dont il s’est approprié ce récit tordu.

Pourquoi adapter Jean Vautrin ?
J’apprécie son rapport viandard au verbe, sa façon de fouiller le pire de l’humanité. J’avais lu dans les années 1980 ses premiers romans — Bloody Mary, Billy-the-Kick ou Groom —, mais je ne me souvenais pas de Canicule. On a fini par prendre langue, tous deux, à Angoulême en 1991 : il était le président du jury qui m’a remis l’Alph’Art du meilleur album pour Le Chemin de l’Amérique. L.10EBBN001789.N001_CANICULE1_Ip005p110_FRC’est pratique, Vautrin est Lorrain comme Pierre Pelot [dont Baru a adapté Pauvres