Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 22, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

6 Comments

BD numérique: et si Apple imposait son standard ?

22 octobre 2009 |

Les rumeurs se multiplient autour de l’hypothétique future tablette grand format d’Apple, sorte de grand écran transportable connecté au net par wifi et avec un confort de lecture optimal. Mais elles se font de plus en plus insistantes, surtout autour de la diffusion de titres de presse et de… bandes dessinées.

Qu’est-ce qui alimente ces rumeurs ? D’abord le développement des contenus non musicaux disponibles sur iTunes (la boutique d’Apple), comme bientôt le magazine masculin GQ (avec des bonus photo et vidéo) et bien entendu les bandes dessinées numériques, proposées par de plus en plus d’applications dédiées. longbox Ensuite, parce que d’après AppleInsider citant le Chicago Sun-Times (et repris par Macplus), Apple multiplierait les contacts avec les éditeurs. Et surtout, LongBox, une société développant une technologie de lecture de BD sur écran et de vente en ligne, se serait rapprochée d’une firme « objet de nombreuses spéculations sur ses prochaines innovations technologiques » et pouvant offrir « un lancement de produit international, auprès de millions d’utilisateurs inscrits ». Apple et son iTunes semblent répondre au signalement…

Bon, mais on peut déjà télécharger des BD sur l’AppStore, alors sur quoi spécule-t-on ? Sur la future tablette d’Apple, évidemment. Plus ou moins prévu pour le premier trimestre 2010 (mais rien n’est moins sûr), cet appareil plus beau qu’un Kindle, plus pratique qu’un Tabbee, et aussi cool qu’un iPhone pourrait bien changer la donne en matière de bandes dessinées numériques. Imaginons simplement un instant que la tablette d’Apple connaisse un engouement du public proche de celui autour de son téléphone mobile. Que la marque à la pomme signe des contrats de diffusion d’albums numérisés avec quelques gros éditeurs. Que son système de lecture fasse consensus auprès des auteurs comme des lecteurs. Et que les prix des contenus soient attractifs. Imaginons qu’un nouveau standard soit en marche…

apple_tabletPour l’instant, ce ne sont que des chimères, mais, franchement, qu’est-ce qui empêcherait Apple de devenir leader en matière de vente de BD numériques comme il l’est devenu pour la musique en mp3, grâce une plateforme commerciale efficace (iTunes) et un gadget hype et plébiscité (l’iPod, puis l’iPhone) ? Qu’est-ce qui ferait que le géant de Cupertino ne parvienne à imposer son standard ? Si sa tablette est belle, pratique, pas trop chère et, comme beaucoup de ses produits mobiles, qu’elle réussit à convaincre de son côté indispensable, on ne voit pas vraiment ce qui l’en empêcherait.

Ah, si, une chose peut-être. La censure. Car, et les opérateurs français de BD numériques qui vendent des titres sur iTunes sont confrontés à ce problème, Apple ne laisse pas passer un bout de sein ou un quart de fessier. Si ça ne pose pas de problème avec la plupart des comics, la BD franco-belge regorge (haha) de poitrines opulentes, apparaissant régulièrement entre les pages 10 et 15 de chaque album. Si ce n’est plus. Le sexe dessiné nous sauvera-t-il de la mainmise de Mac ?

Images © LongBox – Gizmodo

Commentaires

  1. Si cela se fait il faut espérer que tout le monde y trouve son compte, ce qui n’est pas gagné. On peut comprendre la réticence des éditeurs.
    Il faut reconnaître que le projet de tablet d’Apple (IPad) est plus attirant qu’un Kindle d’Amazon même si pour l’instant les visuels qui circulent sur le Web ne sont que des spéculations.

  2. Si cela se fait il faut espérer que tout le monde y trouve son compte, ce qui n’est pas gagné. On peut comprendre la réticence des éditeurs.
    Il faut reconnaître que le projet de tablet d’Apple (IPad) est plus attirant qu’un Kindle d’Amazon même si pour l’instant les visuels qui circulent sur le Web ne sont que des spéculations.

  3. Mmm, plus que le format, c’est sur la base de clients qu’Apple va se pérenniser. N’oubliez pas que les apps disponibles pour la lecture d’e-comics sont proposées par des sociétés indépendantes d’Apple, ce qui n’empêche nullement la marque à la Pomme de bien s’en payer une tranche. Ils sont gagnants sur tous les cotés…
    Le format est encore en tâtonnement, et plus il y aura d’acteurs proposant des applications dédiées avec du contenu original, plus des tendances lourdes se dégageront. A terme, peut-être, y aura t-il un format standard, mais je n’y crois pas vraiment, ou alors il se distinguera par sa polyvalence et son ouverture, afin d’accepter tantôt de la musique, tantôt de l’animation, tantôt un rapport interactif… En réalité, ce ne sera pas un format de fichier, mais un format de reader qui va s’imposer. Ce n’est pas pour rien qu’Amazon tente d’imposer son Kindle avant tout.
    A suivre… :)

  4. Mmm, plus que le format, c’est sur la base de clients qu’Apple va se pérenniser. N’oubliez pas que les apps disponibles pour la lecture d’e-comics sont proposées par des sociétés indépendantes d’Apple, ce qui n’empêche nullement la marque à la Pomme de bien s’en payer une tranche. Ils sont gagnants sur tous les cotés…
    Le format est encore en tâtonnement, et plus il y aura d’acteurs proposant des applications dédiées avec du contenu original, plus des tendances lourdes se dégageront. A terme, peut-être, y aura t-il un format standard, mais je n’y crois pas vraiment, ou alors il se distinguera par sa polyvalence et son ouverture, afin d’accepter tantôt de la musique, tantôt de l’animation, tantôt un rapport interactif… En réalité, ce ne sera pas un format de fichier, mais un format de reader qui va s’imposer. Ce n’est pas pour rien qu’Amazon tente d’imposer son Kindle avant tout.
    A suivre… :)

  5. Oui et d’ailleurs mon album n’y sera pas. Ils voulaient me mettre des caches blancs partout… non mais n’importe quoi.

  6. Oui et d’ailleurs mon album n’y sera pas. Ils voulaient me mettre des caches blancs partout… non mais n’importe quoi.

Publiez un commentaire