Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 17, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Big K #1 **

1 février 2012 |

picto-critique-V3-2big_k_couvPar Nicolas Duchêne et Fabian Ptoma. Casterman, 11,95 €, le 25 janvier 2012.

Amateur du cinéma de Martin Scorsese, vous ne serez pas surpris par ce nouveau polar brutal. On y suit le parcours sanglant d’un tueur à gages au service de la mafia new-yorkaise, suffisamment malin pour préserver une certaine indépendance dans son travail, et suffisamment dingue pour s’attaquer frontalement à des petites frappes qui dépassent les bornes. Et le faire dans une certaine démesure dans l’horreur…

big_k_imageEntre Les Affranchis (pour l’ambiance fresque américaine) et la série Dexter (pour le côté tueur maniaque), ce premier tome — créé par l’auteur de Torch Song et Clandestin d’après Ellroy et le dessinateur de Crèvecoeur — avance de manière efficace, porté par une voix off très (trop?) présente et un découpage sans fioritures. Les allers-retours passé/présent fonctionnent bien, les personnages flirtent avec l’archétype mais semblent à l’aise dans leurs pompes, de vraies surprises sont préservées jusqu’au bout. Qu’est-ce qui fait alors qu’on a du mal à s’emballer totalement pour cet album de genre ? Sans doute une atmosphère trop référentielle pour composer une histoire vraiment originale, et un dessin par trop hésitant sur plusieurs séquences (des visages figés, des mises en place flottantes…).

Au final, un premier tome de facture correcte, devant lequel on ne s’ennuie pas. Mais qui ne fait pas battre le coeur très fort non plus.
bouton_nbd
Achetez Big K T1 sur Fnac.com
Achetez Big K T1 sur Amazon.fr

Publiez un commentaire