Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | May 27, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Birthright #3

3 janvier 2017 |
SERIE
Birthright
ALBUM
Alliés et ennemis - 3
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
16.50 €
DATE DE SORTIE
19/10/2016
EAN
2756080942
Achat :

birthrightt3_imageComme Saga, son modèle, Birthright ne se cache pas depuis le départ de tirer autant vers la fresque familiale que vers le genre auquel elle semble le plus naturellement se rattacher : là, la SF, ici, la fantasy. Et elle le fait bien. Avant qu’il revienne du monde surnaturel de Terrenos sous les traits d’un colosse barbu, le petit Mikey fut en effet à l’épicentre d’un séisme intime : la perte d’un fils et d’un frère, dévastatrice. Cela il ne le réalise vraiment que dans ce troisième tome, découvrant sur la maison familiale désaffectée des tags traitant son père de « tueur d’enfant ». Car si dans les volumes précédents (voir nos critiques des tomes 1 et 2), Joshua Williamson s’était largement intéressé à la dynamique fraternelle entre Mikey et son aîné Brennan, cette fois, c’est sur le rôle des parents que l’on s’attarde. Et si l’acte d’héroïsme ultime, c’était de tenir bon dans le chagrin ? Autre chose que de terrasser une armée de dragons, non ? Jolie matière à réflexion semées au gré d’un récit sans temps mort et généreux en coups de théâtre. Avec toujours ce refus de distribuer simplement les rôles entre méchants et gentils qui donne à la série une vraie profondeur.

Adressons au passage un coup de chapeau au coloriste Adriano Lucas, dont le travail rend honneur à celui, impeccable, du dessinateur Andrei Bressan. Sur cette superproduction, et pour emprunter au langage du cinéma, on dirait que Lucas occupe à la fois le rôle de « directeur de la photo » et celui de « responsable des effets spéciaux ». Si la magie de Terrenos opère, c’est aussi largement grâce à sa palette.

birthrightt3_image2

Publiez un commentaire