Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 21, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

16 Comments

Bottomless Belly Button ****

19 novembre 2008 |

bottomless_belly_button_couv.jpgbravo.jpgPar Dash Shaw. Çà et là, 30 €, le 22 novembre 2008.

Un an après Château l’attente, les éditions Çà et là nous refont le coup de l’étrange gros pavé venu d’outre-Atlantique. Et encore une fois, il faut les féliciter. Car Bottomless Belly Button (« nombril sans fond » en français) arrive avec la réputation de « meilleur roman graphique de l’année », et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne l’a pas volée. Sur plus de 700 pages, on suit une réunion de famille chez les Loony, dans une maison sur pilotis en bord de mer. Les parents, Maggie et Patrick, abîmés par l’âge et 40 années de vie commune, ont décidé de se séparer. Leurs enfants réagissent différemment. Dennis, l’aîné, n’accepte pas ce divorce et sent monter l’angoisse. Claire, qui élève seule une gamine de 16 ans, joue l’indifférence. Et le plus jeune, Peter, maîtrise mal ses obsessions d’adolescent attardé…bottomless_belly_button_image.jpg

Le sujet peut sembler banal et soporifique comme un film danois. Il n’en est rien. Par petites touches, sensibles et évocatrices, le jeune Dash Shaw (25 ans seulement) parvient à dresser un portrait affectueux de chacun des membres de cette famille décomposée. Les gestes ont autant d’importance que les mots, les silences valent les regards. L’auteur s’applique ainsi à ponctuer ses dessins relativement simples de petits mots définissant les bruits ou les mouvements (et attention, pas par de simples onomatopées, mais par des verbes comme « coulisse », « froisse »…). Il s’attarde aussi sur les détails graphiques de l’environnement de ses protagonistes, comme les nervures du bois, la mer qui laisse sa trace sur le sable en se retirant, ou l’eau s’échappant par la bonde de l’évier.

Loin d’être contemplatif ou ironique, BBB est tour à tour drôle, poignant, réaliste et poétique. C’est un roman graphique qui fait la part belle aux sensations et aux émotions. Qui prend le temps de regarder autour de lui, et qui, par là même, interroge le lecteur. Combien de bandes dessinées produisent cet effet-là ? Peu, très peu. Bottomless Belly Button est de celles-ci et c’est ce qui en fait effectivement une des très grandes BD de l’année.

bottomless_belly_button_planche.jpg

Achetez Bottomless Belly Button sur Amazon.fr

Commentaires

Publiez un commentaire