Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 20, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

6 Comments

Delcourt lance une collection de BD érotique

14 janvier 2009 |

110_pillules_petit.jpgRencontré en septembre dernier, Guy Delcourt se réjouissait du succès de ses deux titres érotiques de 2008, Filles perdues et Premières fois – auxquels on ajoutera le torride Maka Maka. Et de se rappeler ses émois de jeune lecteur de bandes dessinées érotiques dans les années 70-80, citant des titres aujourd’hui oubliés mais qui semblaient encore bien vivants dans son esprit…

On lui suggérait alors de lancer une collection consacrée à ce genre sulfureux du 9e art. iron_devil_petit.jpgIl devait déjà avoir une idée derrière la tête, car Wartmag a révélé hier que les éditions Delcourt s’apprêtaient à lancer Erotix, nouveau label à la dénomination explicite.

Cette collection sera dirigée par Vincent Bernière, déjà responsable de l’excellent label Outsider de Delcourt, spécialisé dans la bande dessinée américaine indépendante. Deux titres sont d’ores et déjà annoncés. Les 110 pilules de Magnus (auteur de Nécron), dont a pu apprécier l’exotisme en 1986 chez Albin Michel/L’Écho des Savanes, sortira en septembre prochain. Et le mois suivant, ce sera au tour de Iron Devil de Frank Thorne (connu pour son travail sur Red Sonja, chez Marvel), paru aux États-Unis chez Fantagraphics. L’automne 2009 sera chaud et ce ne sont pas les rédacteurs de BoDoï qui vont s’en plaindre.

Commentaires

  1. mlh

    Delcourt, à force d’économie de bouts de chandelles, nous livre une collection Erotix bonne pour la poubelle.
    Exemple : Le Emmanuelle de Crepax a des pages si fines qu’on lit 3 pages en même temps. Difficile d’apprécier le noir et blanc. La réédition du Casino du grand Leone Frollo est sur du papier toilette, avec une reliure en collé (pas de cahiers), et une couverture souple SANS rabats.
    Le Thorne présente des planches salopées (grises, contrastes max …).
    Visiblement, c’est l’appât du gain qui motive Guy Delcourt au détriment du travail des auteurs. Quel dommage !

  2. mlh

    Delcourt, à force d’économie de bouts de chandelles, nous livre une collection Erotix bonne pour la poubelle.
    Exemple : Le Emmanuelle de Crepax a des pages si fines qu’on lit 3 pages en même temps. Difficile d’apprécier le noir et blanc. La réédition du Casino du grand Leone Frollo est sur du papier toilette, avec une reliure en collé (pas de cahiers), et une couverture souple SANS rabats.
    Le Thorne présente des planches salopées (grises, contrastes max …).
    Visiblement, c’est l’appât du gain qui motive Guy Delcourt au détriment du travail des auteurs. Quel dommage !

  3. Francois Pincemi

    Je ne vois pas l’intéret de parler de nouvelle collection pour une compilation de réeditions d’oeuvres parues chez nous pour l’essentiel, et tout de même faciles à trouver. c’est là qu’ est l’économie, l’effort de création a déjà été financé. Je ne vois que le bouquin de Zep (happy sex?) qui soit inédit, mais il ne fait même pas partie de cette collection.

  4. Francois Pincemi

    Je ne vois pas l’intéret de parler de nouvelle collection pour une compilation de réeditions d’oeuvres parues chez nous pour l’essentiel, et tout de même faciles à trouver. c’est là qu’ est l’économie, l’effort de création a déjà été financé. Je ne vois que le bouquin de Zep (happy sex?) qui soit inédit, mais il ne fait même pas partie de cette collection.

Publiez un commentaire