Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 22, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

12 Comments

Deux albums Gallimard qui excitent les papilles

27 mai 2011 |

La parution simultanée de deux albums chez Gallimard risque de vous donner un petit creux, tant leur façon d’aborder la gastronomie est sobre et gourmande : Le Viandier de Polpette (par Olivier Milhaud et Julien Neel) et En cuisine avec Alain Passard (par Christophe Blain).

viandier_de_polpette_couvLe Viandier de Polpette #1 – L’Ail des ours

Polpette est cuisinier. Mais, dans son monde fantaisiste, quelque part entre le Moyen-Âge et un XIXe siècle steam-punk, il peine à trouver cuisine à son palais. Jusqu’à ce qu’il tombe sur le Coq vert, domaine verdoyant et chaleureux, propriété d’un jeune comte un peu fantasque, grand enfant amateur des plaisirs de la vie.

C’est une bande dessinée atypique et fort plaisante qu’ont concoctée les deux amis Olivier Milhaud et Julien Neel. Le premier, qui scénarise ici son premier livre, est un fin gourmet et cuisinier du dimanche. Le second, qu’on ne présente presque plus, est le dessinateur et créateur de Lou! et de l’intimiste Chaque chose. Ensemble, ils ont imaginé un album, premier volet d’une trilogie, au rythme et au découpage étranges, à l’ambiance légère et propice aux sensations et à l’expression des sentiments.

En effet, la galerie de personnages présents dans ce château bucolique fonctionne comme un petit théâtre charmant: l’enfant gâté qui, faute d’avoir pu profiter de son père étant petit, vit au rythme de ses caprices; l’intendant fidèle et bienveillant, qui a aussi un coeur derrière sa façade de sérieux; Polpette, qui vit pour la bonne chère, élaborant de délicieux mets avec des produits de la nature; la mignonne chauffagiste, qui aimerait bien que Polpette lui accorde autant d’attention qu’à sa côte de boeuf, etc.

Cette histoire mi-jeunesse mi-adulte est parsemée de recettes illustrées, plus alléchantes les unes que les autres. C’est bien simple, rien qu’à lire les explications pour confectionner un fabada de péréro, un beurre d’anchois, un sandwich prego ou des beignets d’agneau et d’épinards, on en salive d’envie. Et finalement, même si la gastronomie n’est pas le thème central de l’ouvrage, elle représente bien le ton de l’ensemble de l’album. Un livre tantôt doux comme un bon dessert, tantôt relevé comme un délicieux plat exotique, toujours surprenant comme une association de goûts inédite, qu’il serait dommage de rater.

bouton_nbdLe Viandier de Polpette #1 – L’Ail des ours.
Par Julien Neel et olivier Milhaud.
Gallimard, 18 €, le 27 mai 2011.
Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr

viandier_de_polpette_planche

en_cuisine_avec_passard_couvEn cuisine avec Alain Passard

Alors que les émissions télé autour de la cuisine cartonnent, il est tout à fait logique que la bande dessinée s’empare du sujet. Arleston avait initié le mouvement avec une série habile, Lord of Burger, qui a difficilement trouvé son public et revient en juin sous un nouveau format. Mais avant, il ne faut pas manquer ce nouvel album de Christophe Blain (bon, de manière générale, un nouveau Blain, ça ne se rate pas) : En cuisine avec Alain Passard.

Durant trois années, l’auteur de Gus et Quai d’Orsay a réalisé des sessions d’observation de plusieurs heures dans les cuisines parisiennes de L’Arpège, 3 étoiles au Michelin. Au fil de courts chapitres (de quelques pages, parfois même d’une seule), Christophe Blain fait parler le chef de ses produits, de ses recettes (qu’il donne au lecteur, en introduction de chaque chapitre), de ses potagers, de son geste en cuisine. Car Alain Passard est comme un peintre, qui compose des tableaux d’ingrédients avant de créer ses plats, et réfléchit aux harmonies de couleurs en même temps qu’aux associations de goûts. Justement, qui mieux que Blain pour saisir le geste, les regards, les formes et les teintes ?

Ainsi, son livre à la belle couverture lavande enchaîne avec énergie les mini-reportages et brosse peu à peu le portrait d’un chef inspiré, accro au boulot (il prétend ne dormir qu’une poignée d’heures par nuit et ne jamais prendre de vacances) et aux légumes (à tel point qu’il a écarté la viande rouge de sa carte). Christophe Blain fait aussi parler l’équipe de cuisine et de salle, et même certains clients. Ainsi que le jardinier sarthois qui cultive les légumes et les herbes pour l’Arpège.

Fascinant et original, cet album se déguste par petites bouchées, et ne manquera pas : 1- de vous donner envie de réserver une table chez Passard (bon, c’est pas donné quand même…); 2- de vous pousser à tenter de petites choses chez vous, à base de produits inédits ou ordinaires; 3- de vous ouvrir l’appétit, évidemment !

bouton_nbdEn cuisine avec Alain Passard.
Par Christophe Blain.
Gallimard, 17 €, le 20 mai 2011.
Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr

en_cuisine_avec_passard_planche

Images © Gallimard 2011

Commentaires

  1. Lisez le Viandier de Polpette.

  2. Lisez le Viandier de Polpette.

  3. Francis Pincemoi

    Je crois que je vais plutôt me payer En cuisine avec Alain Passard (par Christophe Blain), on y trouve des recettes du grand-chef, histoire d’épater ses invitées. Et le dessin est plutôt sympa!

  4. Francis Pincemoi

    Je crois que je vais plutôt me payer En cuisine avec Alain Passard (par Christophe Blain), on y trouve des recettes du grand-chef, histoire d’épater ses invitées. Et le dessin est plutôt sympa!

Publiez un commentaire