Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | November 14, 2018

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Dirtybiology, la grande aventure du sexe

30 janvier 2018 |
SERIE
Dirtybiology, la grande aventure du sexe
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
19.99 €
DATE DE SORTIE
02/11/2017
EAN
2756090867
Achat :

dirtybiology_image1À quoi ça sert le sexe et pourquoi ça fonctionne comme ça fonctionne ? Excellente question. Mais attention : ici, il sera question de cellules, de chromosomes, de biologie quoi, et pour plein d’espèces vivantes sur Terre. Vous vous attendiez à quelque chose de plus olé olé ? Tant pis. Toutefois, à défaut d’être très excitant, le présent volume est plutôt drôle et instructif.

Il faut dire que Léo Grasset sait y faire en matière de vulgarisation scientifique. Ce diplômé en biologie anime en effet une chaîne Youtube suivie par plus de 500000 personnes, sur laquelle il ramène sa science avec humour et efficacité. Même esprit dans cet album, dessiné par son frère Colas. On y apprend des tas de choses sur l’importance de la taille des gamètes, sur la forme des pénis et des vagins de pleins d’animaux rigolos ou à l’existence insoupçonnée, sur l’incroyable mode de reproduction « par gangbang » de la crépidule, un mollusque gastéropode hermaphrodite successif… Les détails et anecdotes sont nombreux, la rigueur scientifique est de mise mais avec un volonté didactique à toute épreuve, pour ne jamais perdre le lecteur. Ce « cours dessiné » fonctionne, mais en termes de narration en bande dessinée, on a déjà vu mieux. Notamment dans les deux excellents premiers volumes de la collection Octopus, Mars Horizon et La Fabrique des corps. Le procédé d’un personnage qui s’adresse au lecteur, même avec une bonne dose de second degré, lasse assez vite, malgré l’intérêt du discours. Le style graphique épuré, voire franchement sec, avec de fades aplats de couleurs, participe aussi de la baisse inexorable de l’enthousiasme au fil des pages. Un album intéressant et amusant, mais pas mémorable non plus.

dirtybiology_image2

Publiez un commentaire