Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | December 18, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

Douce pincée de lèvres en ce matin d’été *

24 janvier 2013 |

picto-critique-V3-1pincee_couvPar Laurent Bonneau. Dargaud, 16,45€, janvier 2013.

Soit un prof de tennis de table, qui entraîne des jeunes pour une compétition internationale. Il tente de préparer au mieux le mental et le physique de ses ouailles, tandis qu’il se débat lui-même dans une situation sentimentale compliquée, dont on ne saura pas grand chose.

pincee_1Premier album en solo de Laurent Bonneau (auteur de Metropolitan avec son frère Julien), Douce pincée de lèvres en ce matin d’été laisse perplexe. Optant pour un réalisme poussé, il se centre sur le corps humain, restituant sa substance, ses mouvements, jouant sur les traits, les formes et les masses de couleurs. Il prend le temps d’installer son héros, son quotidien (on le voit longuement prendre un petit-déjeuner, par exemple), dans des décors quasi photographiques ou, au contraire, archi minimalistes. Mais l’artiste reste cryptique quant aux sentiments et motivations de cet homme à la fois banal et mystérieux.

Malgré un parti-pris graphique original et plutôt bien maîtrisé, le lecteur reste donc beaucoup trop externe à ce périple tour à tour intime, sportif, naturaliste. Et l’ennui s’infiltre, page après page, sans vraiment jamais disparaître.

Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr
Achetez-le sur BDFugue.com

pincee_2

Commentaires

  1. Loleck

    Oui, un graphisme recherché plutôt réussi…mais qui tombe à plat une fois l’histoire achevée. Car le résultat paraît vide, creux. On glisse sur l’histoire, en apesanteur, sans y entrer vraiment. Assez superficiel finalement…

  2. Francois Pincemi

    Le trait fait penser à du Vivès réaliste, mais ce livre est bien ennuyeux à lire.

Publiez un commentaire