Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 19, 2022















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Goldorak

29 décembre 2021 |
SERIE
Goldorak
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
24.90 €
DATE DE SORTIE
15/10/2021
EAN
2505078467
Achat :

Héros de toute une génération d’enfants qui suivaient ses aventures à la télévision, Goldorak revient pour une aventure en bande dessinée, au format franco-belge et toute en couleurs. Une fine équipe d’auteurs, avec l’aval du créateur originel Go Nagai, s’est attelée à faire revivre Actarus et son robot géant, pour un ultime combat contre Véga et les Golgoths. Un projet de large ampleur, pour un one-shot assez unique et qui répond à toutes les attentes : récompense nostalgique et plaisir simple d’une bande dessinée d’aventures SF soignée.

goldorak_image1Après un petit briefing textuel sur l’issue de la série animée, ce Goldorak-là prend donc sa suite immédiate : le robot géant a pris sa retraite, tout comme son prince de pilote Actarus, et ses fidèles acolytes. Mais les méchants sont de retour et attaquent le Japon : leur peuple n’a plus de planète et a décidé de s’établir sur Terre, plus précisément sur l’archipel nippon, d’où vient leur bourreau Goldorak… Qui va donc devoir sortir du garage pour sauver les humains !

En scénaristes chevronnés, Denis Bajram (UW1, Inhumain, Abymes…) et Xavier Dorison (Aristophania, Le Château des animaux, Undertaker…) réussissent à dépasser la simple guerre entre robots terriens et machines extraterrestres, même si ces combats titanesques sont au coeur de l’action. Ils se ménagent de jolis moments intimes entre les personnages, brossent un Actarus ambivalent dans ses sentiments et ses ambitions, et envisagent même une issue inédite à la confrontation – sans aller toutefois jusqu’au bout, ce qu’on pourrait peut-être regretter. Mais l’ensemble est si cohérent et solide du point de vue narratif qu’il paraît difficile de bouder son plaisir, pour peu qu’on aime les séries B. Car côté dessin aussi, le trio Bajram/Sentenac/Cossu, formidablement bien aidé par Yoann Guillo aux couleurs, offre un show visuel spectaculaire et réjouissant, auquel on pardonnera quelques poses et visages mal assurés. Au final, une seule chose à retenir de cette petite friandise régressive joliment ciselée : Goldorak, Go !

goldorak-image2

Publiez un commentaire