Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 19, 2019















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Aristophania #1

4 février 2019 |
SERIE
Aristophania
ALBUM
Le Royaume d'Azur - 1
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
14.99 €
DATE DE SORTIE
18/01/2019
EAN
2505070040
Achat :

Victor, Basile et Calixte vivent dans un bidonville de Gennevilliers, en 1909. Au quotidien, la misère et le dénuement aux côtés de leur mère. Neuf ans plus tôt, leur père Clément a été assassiné en pleine rue par un effrayant laquais, envoyé par la Cour sombre et son roi banni. Clément était à deux doigts de trouver l’Aurore… Le jour où leur mère est emprisonnée, les trois orphelins sont recueillis par Aristophania Bolt, une grand-mère aux pouvoirs magiques…

PlancheA_351618Nouvelle série pour le scénariste en vogue Xavier Dorison (HSE, Asgard, Les Sentinelles, Undertaker…) et le dessinateur Joël Parnotte (Le Maître d’armes, Le Sang des Porphyre) avec Aristophania, présenté comme une saga de french fantasy. Française car cet album d’ouverture est ancré dans un réalisme industriel et social de début de siècle et une géographie à peine fantasmée, entre la grisaille des taudis de Gennevilliers et le merveilleux ensoleillé et luxuriant de l’Azur dans le sud (« un décor à la Pagnol »). Il s’agit aussi de fantaisie à travers la figure d’Aristophania, grand-mère dotée de super-pouvoirs mais fragile, personnage déjà charismatique. Tout comme les enfants, attachants orphelins eux aussi bien typés, l’intello Victor, la tête brûlée Basile et Calixte, un perdue mais curieuse, qu’on dirait tout droit sortis d’Oliver Twist. Et ça donne quoi côté intrigue ? Une saga déjà prenante malgré le passage obligé d’un tome d’ouverture, un peu bavard, qui doit poser les jalons : Clément devait trouver une source mais sa mort en a différé la possibilité. Qu’à cela ne tienne, les enfants, aidés d’une magicienne, prendront le relais.

Du classique mais bien posé avec son lot de rebondissements bien amenés et de mystères bien dosés. Un mélange qui fonctionne. Autre réussite, le spectaculaire dessin de Joël Parnotte, très précis et fouillé mais sans surcharge. À la fois pointu et musclé, qui envoie dans des cadrages léchés. Un premier tome avec un univers crédible et séduisant, une série ambitieuse puisque quatre tomes sont prévus. Que la magie prenne.

 

PlancheS_63618

Publiez un commentaire