Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | April 25, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Harrow County #1-2

13 mars 2017 |
SERIE
Harrow County
ALBUM
Bis Repetita - 2
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
COLLECTION
PRIX
14.95 €
DATE DE SORTIE
02/11/2016
EAN
2344012508
Achat :

Emmy a toujours vécu à Harrow County, et mène une vie paisible dans la ferme de son père. À l’aube de ses 18 ans, la jeune fille n’arrive pourtant pas à se débarrasser du sentiment d’angoisse qui la tenaille et des cauchemars peuplés de spectres qui hantent ses nuits. Pour couronner le tout, elle se découvre d’étranges pouvoirs, qui éveillent la méfiance des habitants de ce petit village du Sud des États-Unis. Très vite, elle réalise que ceux-ci cachent un passé sombre lié à la sorcellerie, et que les bois qu’elle connaît comme sa poche regorgent en fait de créatures étranges…

harrow-county-image1Sous couvert d’un scénario classique, Harrow County constitue la preuve, s’il en fallait une, qu’il est tout à fait possible d’emprunter des codes et des schémas narratifs vus et revus pour produire une œuvre de qualité. La série tire ses influences des mythes occidentaux liés aux sorcières et du « southern gothic », ce genre littéraire qui caractérise les histoires se déroulant dans le Sud américain et qui mêlent macabre, grotesque et fantastique.

Les personnages de Cullen Bunn (The Damned, The Sixth Gun) ne sont jamais caricaturaux, à l’image d’Emmy, héroïne aussi attachante qu’inquiétante, et de son étrange compagnon spectral. L’ambiance sombre et oppressante et les créatures toutes plus dérangeantes les unes que les autres ne trompent pas sur le caractère horrifique de la série, mais les auteurs ont fait le choix, opportun, de ne pas trop insister sur le côté gore.

Le tout est sublimé par le talentueux Tyler Crook (Petrograd, Bad Blood), dont le dessin se distingue moins par le trait que par les techniques utilisées. L’artiste a en effet fait le choix, peu banal pour un comics, de coloriser la série entièrement à la gouache et à l’aquarelle avec une grande maîtrise. Un vrai plaisir pour les yeux, qui s’attardent volontiers sur les magnifiques doubles pages proposées en début de chapitre. Les sketchbooks présents à la fin de chaque tome nous plongent dans le travail de conception de la série avec des croquis préparatoires et les couvertures provisoires accompagnés de commentaires des deux auteurs, un contenu bonus qui enrichit d’autant plus l’expérience.

Une réussite à tous les points de vue pour ces deux premiers tomes qui se dévorent bien trop rapidement, et qui mettent la barre très haut pour la suite.

 

harrow-county-image2

Publiez un commentaire