Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | August 20, 2017

Retour en haut de page

Haut de page

2 Comments

Joann Sfar publie « L’Eternel », son premier roman

10 juin 2013 |

Joann Sfar est un touche-à-tout, un infatigable bosseur qui peut (veut) tout faire… Une vraie petite entreprise qui ne connaît pas — pour le moment — la crise. Après le succès de ses bandes dessinées (Petit Vampire, Klezmer) et de ses films (il a récolté des Césars pour Gainsbourg (vie héroïque) et Le Chat du rabbin), il s’essaye au roman.

L_ETERNEL_new6.inddSorti en avril dernier chez Albin Michel, L’Eternel reprend des thèmes chers au dessinateur : la religion et la philosophie, entre autres, mais également le fantastique. L’histoire débute pendant la Première Guerre mondiale, sur le front russe. Ionas, jeune juif ukrainien pétri d’idéaux, attend la fin du conflit pour se marier avec Hiéléna. Mais il meurt au combat, et son frère Caïn prend sa place auprès de sa promise. Une trahison qui le réveille d’entre les morts : le voilà devenu vampire, tiraillé entre son désir de vengeance et un sentiment de culpabilité. Un siècle plus tard, il se décide à consulter une psychanalyste pour faire le point sur ses doutes existentiels.

eternel_sfarC’est indéniable, Sfar a un vrai don pour créer des univers et des ambiances. Dès les premières pages, on reconnaît sa patte, son style. Et sa capacité à mélanger les genres : L’Eternel est à la fois une histoire d’amour et de guerre, une satire de la religion et de la psychanalyse, un conte pour enfants et un livre pour adultes (le mot « baiser » doit apparaître une bonne centaine de fois). Bref, un ouvrage foutraque qu’il est difficile de détester, tant l’approche de Joann Sfar semble sincère. Mais qu’on ne peut pas aimer tout à fait, tant ce roman se montre bavard et interminable. A réserver aux inconditionnels.

——————————

L’Eternel
Roman de Joann Sfar.
Albin Michel, 22€, avril 2013.

Achetez-le sur Fnac.com
Achetez-le sur Amazon.fr
Achetez-le sur BDFugue.com

Votez pour cet article

——————————–

Commentaires

  1. Marilou

    « Bref, un ouvrage foutraque qu’il est difficile de détester, tant l’approche de Joann Sfar semble sincère. » = ça veut dire quoi cette phrase ? On parle de littérature ou de sentiment ? Rien compris !

  2. Francois Pincemi

    Je trouve que Sfar en fait beaucoup trop, dans tous les domaines: dans ce premier roman, il recycle quelques unes de ses obsessions (notamment le Grand Vampire, le golem, etc) déjà vues en BD. Mais autant c’est un piètre dessinateur, autant ses dialogues sont intelligents. En plus, le livre est dactylographié par Albin Michel, dont on ne va pas se fatiguer les yeux à essayer de déchiffrer des bulles manuscrites parfois à la limite de l’illisible. Mais j’attendrai tout de même qu’il sorte au format de poche pour le lire.

Publiez un commentaire