Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 28, 2020















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Jusqu’ici tout allait bien…

18 septembre 2020 |
SERIE
Les Contes ordinaires
ALBUM
Jusqu'ici tout allait bien... - 2
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
16.90 €
DATE DE SORTIE
02/09/2020
EAN
2378782462
Achat :

Une société où tout le monde est obligé de porter une lourde pierre sur l’épaule bras toute sa vie. Une femme sans vagin qui tombe enceinte et sent grandir en elle un être qui ne pourra jamais sortir. Une épidémie qui transforme le visage des gens en un faciès unique. Une application mobile qui remplace petit à petit le moindre espace de libre arbitre, mais avec l’heureux consentement des utilisateurs. Une planète qui a perdu sa force gravitationnelle et où les pauvres, faute de pouvoir se payer des bottes plombées, finissent par s’envoler… Bienvenue dans les contes noirs d’Ersin Karabulut. Pour rire, mais pas seulement.

jusquici-tout-allait-bien_image1Après un remarqué premier volume de ses Contes ordinaires, le Turc Ersin Karabulut revient avec un nouvel opus tout aussi déstabilisant. Du genre qui fait sourire et frémir en même temps. Dans chaque historiette, il imagine une société qui ressemble furieusement à la nôtre mais qui a glissé. Dans un délire psychotique collectif ou un totalitarisme sournois. Il égratigne les dogmatismes en tout genre, qu’ils soient religieux, commerciaux, politiques. Et surtout la paresse intellectuelle et le suivisme d’une population guidée par son plaisir immédiat et son seul petit confort. Il pointe ainsi du doigt la surconsommation, la xénophobie, la violence sociale quotidienne, la misogynie… Mais jamais avec de gros sabots, toujours en prenant un biais caustique très imaginatif, voire ultra-violent (le lynchage d’une gamine dès le premier chapitre pose l’ambiance). Ersin Karabulut donne corps à ces contes noirs par un trait fin et expressif, toujours à la limite de la caricature pour vriller un design réaliste en quelque chose d’assez malaisant. Impressionnant en tout point.

jusquici-tout-allait-bien_image2

Publiez un commentaire