Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

BoDoï, explorateur de bandes dessinées – Infos BD, comics, mangas | October 17, 2019















Retour en haut de page

Haut de page

No Comments

Le Roman des Goscinny

18 septembre 2019 |
SERIE
Le Roman des Goscinny
DESSINATEUR(S)
SCENARISTE(S)
EDITEUR(S)
PRIX
24 €
DATE DE SORTIE
28/08/2019
EAN
2246861004
Achat :

Comment est né Astérix, l’un des plus fameux personnage de la BD mondiale ? Comment René Goscinny a-t-il rencontré son complice dessinateur Uderzo ? Qu’avait-il fait avant ? Voilà les questions auxquelles répond Catel, dans cette biographie dans laquelle s’est profondément investie la fille du génial scénariste, Anne Goscinny.

le-roman-des-goscinny_image1La vie de Goscinny, issu d’une famille juive ayant fui les progroms d’Europe pour s’installer en Argentine, et qui a travaillé à New York avant de trouver sa voie à Bruxelles puis Paris, est tout simplement passionnante. Car c’est celle d’un génie de l’écriture, obsédé par l’idée de rire et, surtout, de faire rire les autres. Élève doué et enfant malin, il démarre en tant que dessinateur d’humour, avant de trouver que c’est bien l’écriture de scénario et la création de personnages qui l’épanouira vraiment. Une profession à part entière, qu’il participera à faire reconnaître, face aux maisons d’édition auparavant toutes puissantes. La dessinatrice Catel, spécialiste des biographies de femmes (Kiki de Montparnasse, Olympe de Gouges, Joséphine Baker, Ainsi soit Benoît Groult…), brosse de son pinceau plein de charme ce destin hors du commun, guidée dans son travail par la fille de Goscinny, qui tient à faire vivre le souvenir de son père, décédé en 1977. C’est là que réside le principal défaut de l’album : celui-ci alterne entre le récit de la vie du scénariste de Lucky Luke et Iznogoud, à la première personne grâce aux nombreuses interviews qu’il a données, et des entretiens entre Catel et Anne Goscinny. Entretiens qui ralentissent l’action, sont souvent redondants avec les chapitres biographiques et n’apportent finalement que peu de choses, en raison de leur trop grande récurrence. Ce parti-pris narratif ne semble se justifier que par la volonté de montrer à quel point Anne Goscinny admire son père et veut perpétuer son souvenir; elle exhume d’ailleurs des documents intéressants, tels des lettres ou des dessins signées Goscinny. Mais à côté d’une carrière d’auteur aussi riche et décisive pour la bande dessinée francophone, ces discussions contemporaines paraissent bien pâles. En tout cas, ces entretiens autour d’une tasse de café n’aident pas à s’immerger totalement dans l’histoire, pourtant très intéressante et parfois émouvante, et dessinée avec une belle légèreté. Un choix curieux et peu convaincant, mais qui ne doit pas totalement grever les chouettes chapitres biographiques qui, même s’ils s’arrêtent à la création d’Astérix, sont passionnants.

le-roman-des-goscinny_image2

Publiez un commentaire